Transformation de l’Agriculture : Un don de 4,57 milliards Ariary de la BAD pour l’étude de faisabilité

Un don non remboursable de 4,57 milliards d’Ariary a été octroyé par la BAD pour l’étude de faisabilié du Programme de Transformation de l’Agriculture à Madagascar.
Un don non remboursable de 4,57 milliards d’Ariary a été octroyé par la BAD pour l’étude de faisabilié du Programme de Transformation de l’Agriculture à Madagascar.

Le vice-président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Janvier Kpourou Litse, est arrivé hier, pour le Sommet de la Francophonie.

 La BAD va appuyer les secteurs porteus de valeur ajoutée et de création d’emplois à Madagascar. C’est la déclaration faite hier, par son vice-président, Janvier K. Litse, lors de la cérémonie de signature d’accord de don, pour le financement de l’étude de faisabilité du Programme de Transformation de l’Agriculture Malgache. En effet, cette institution a octroyé 1 million d’Unités de compte, soit 1,373 million USD ou 4,57 milliards d’Ariary, à Madagascar, pour cette étude permettant de déterminer la faisabilité des propositions d’actions concrètes visant à opérationnaliser le Plan sectoriel Agriculture, Elevage et Pêche (PSAEP), ainsi que le Plan d’investissement national qui l’accompagne. Ces actions visent à améliorer la productivité agricole et éradiquer la malnutrition ; accroître l’accès aux financements en faveur de l’agriculture ; développer les chaînes de valeur et la commercialisation des produits agricoles à haute valeur ajoutée et nutritionnelle, à travers la mise en place des zones d’investissements agricoles et mettre en œuvre des réformes politiques et institutionnelles nécessaires pour soutenir la transformation agricole.

Inclusivité. Pour le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana, l’agriculture fait partie des secteurs que le Gouvernement s’efforce de développer pour la lutte contre la pauvreté, à travers une croissance économique forte et inclusive. « 80% de la population malgache dépendent de l’agriculture. C’est pour cela que de gros efforts ont été entrepris dans ce secteur. On peut dire que l’avenir de ce secteur est très prometteur, si l’on se réfère aux résultats des actions déjà entreprises. En outre, le Programme de transformation de l’agricutlure est pertinent pour Madagascar et contribuera à l’atteinte d’une des priorités du président de la BAD qui consiste à nourrir l’Afrique, et à laquelle, le Gouvernement malgache s’aligne également. Notre objectif est de faire de l’Agriculture un vrai business en améliorant la production et la transformation, c’est-à-dire, toute la chaîne de valeurs », a noté le ministre Gervais Rakotoarimanana, dans son discours. Egalement présent à la cérémonie de signature, le représentant résident de la BAD à Madagascar, Abdelkrim Bendjebbour, a évoqué le besoin de transformer l’Agriculture à Madagascar, pour faire face à la sécheresse exacerbée par le phénomène climatique El Niño qui frappe le Sud de la Grande Ile. En exprimant l’engagement de la BAD, son vice-président a annoncé que cette institution est prête à financer la mise en œuvre  du Programme de transformation de l’agriculture à Madagascar, si les résultats de l’étude de faisabilité seront satisfaisants.

Antsa R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire