MIDSP : Appui aux femmes entrepreneurs

Le MIDSP travaille en étroite collaboration avec les femmes entrepreneurs.

Le Ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, Chabani Nourdine multiplie les contacts et les dialogues avec le secteur privé.

Avant-hier, il a reçu la Présidente de l’Association Mauricienne des Femmes Entrepreneurs Chef d’Entreprise (AMFCE) Marie France Chamary et la Présidente du Groupement des Femmes Entrepreneurs à Madagascar (GFEM) Fanja Razakaboana, en compagnie de leur délégation respective. Il s’agit d’une rencontre qui entre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de coaching et de mentorat au profit des Femmes entrepreneurs de Madagascar et de l’Océan Indien dont Madagascar, est bénéficiaire à travers le partenariat entre le GFEM et l’AMFCE. Rappelons que la première phase de ce programme a fait l’objet d’une cérémonie de lancement officiel le 12 Août 2016 à Nosy Be. En sa qualité de parrain de ce programme, le ministre Chabani NOURDINE a réitéré sa volonté de renforcer son soutien aux activités de promotion de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes initiées par le GFEM avec l’appui de l’AMFCE.

PND. Destiné à appuyer les femmes et jeunes entrepreneurs, ce programme rejoint les objectifs du PND, et entre dans l’axe de travail du MIDSP. La plupart des femmes opérateurs économiques malgaches n’atteignent pas leur objectif ou désistent au cours de leurs activités à cause de l’insuffisance de formation et renforcement de capacités. C’est là que le MIDSP joue son rôle de « facilitateur et catalyseur ». En effet, comme l’a déjà souligné Monsieur le ministre Chabani NOURDINE lors du lancement du programme de coaching et de mentorat des femmes entrepreneurs de Madagascar en 2016, « Investir dans les femmes est l’un des moyens les plus efficaces pour accroître l’égalité et promouvoir la croissance économique inclusive et durable ».

Valeur ajoutée. Pour le MIDSP, il est essentiel de les aider à développer leurs entreprises, à faciliter leur accès aux marchés régionaux et internationaux, et à les doter de plus d’outils de création de valeur ajoutée. C’est dans cette optique que l’entretien du jour s’est tenu, pour encourager la continuité du programme, mais également pour féliciter le GFEM pour son initiative, et surtout pour son dynamisme. Le partage d’expérience par l’AMFCE, forte de 20 ans d’expériences dans le domaine de l’entrepreneuriat, au profit des femmes entrepreneures du GFEM est ainsi indispensable afin de transmettre leurs connaissances et acquis aux femmes dans les régions et permettre de les accompagner dans le développement de leurs entreprises…un projet qui rappelons, bénéficie du soutien et de l’appui du MIDSP.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.