Phytopharmacie : Le Mancozèbe peut être dangereux

Le raisin doit être minutieusement lavé avant d’être consommé.

Les produits agropharmaceutiques peuvent être dangereux pour la santé en cas d’utilisation abusive.

Utilisés abusivement, les produits fongicides peuvent s’avérer dangereux. Raison pour laquelle le  Service de la Phytopharmacie auprès de la Direction de la Protection des Végétaux (DPV) de Nanisana opère actuellement une campagne de sensibilisation du public et des utilisateurs de ces produits fongicides.

Mancozèbe. «En tant que premier responsable des produits agropharmaceutiques, nous tenons à  apporter quelques informations importantes sur l’utilisation souvent abusive par les paysans malgaches des produits fongicides destinés  à  lutter contre la maladie causée par des champignons »  explique Ramangason Honoré Mamitiana ; responsable de la communication et de l’information auprès de la DPV. En effet, ces produits contiennent de  la matière active dénommée  « Mancozèbe » qui se caractérise par sa toxicité et dont l’utilisation nécessite la prise d’un certain nombre de précautions afin d’éviter les éventuels préjudices et accidents sur la santé aussi bien des utilisateurs que des consommateurs.

Usage normal. Bref, utilisé en respect des normes et à doses normales, ce genre de fongicides n’est pas dangereux. C’est ce qu’explique, d’ailleurs, Rabakoarijao Désiré,  Chef de Service de la Phytopharmacie auprès de la DPV. « Le  Mancozèbe » connu des agriculteurs sous le nom de « *DITHANE » n’est pas hautement toxique avec une DL50  à 8000mg/kg, ce qui le met au classement IV de l’OMS qui  signifie « non dangereux en usage normal ». Et de préciser : « Pour éviter une éventuelle intoxication, trois mesures sont à bien retenir pour les agriculteurs. Il faut avant tout respecter la dose préconisée en lisant attentivement les instructions inscrites sur  l’étiquette du produit, ou demander des conseils auprès des  revendeurs légaux formés  par nos techniciens. Ensuite, il faut bien respecter   le  délai d’attente avant récolte allant de 3 jours au minimum à 21 jours. Enfin, il ne faut  plus pulvériser de produits pesticides le grenier, ou les caisses contenant les  fruits  comme les tomates et les raisins ».

Poursuite judiciaire.  A noter selon toujours les explications recueillies auprès de la DPV qu’exposer quelqu’un au danger de l’utilisation abusive de fongicide est passible d’une poursuite judiciaire conformément à l’article 301 du code pénal malgache. Une pratique qui est formellement interdite, pouvant porter atteinte à la santé des consommateurs , laquelle est susceptible d’ interprétation d’empoisonnement stipulée par l’Article 301 du Code Pénal Malagasy et passible d’une poursuite judiciaire. Quant aux  consommateurs, ils sont invités à  bien laver avec de l’eau abondante les tomates et les raisins pendant la préparation culinaire surtout quand on y trouve encore des traces de poudre jaune. Bien évidemment, ces produits doivent être éloignés des enfants quand ils ne sont pas encore bien lavés ou non encore préparés.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.