Eau et électricité : La Jirama annonce le retour du délestage

Retour aux galères ! Quelques semaines après que le problème d’insuffisance d’eau fut résolu, la centrale hydroélectrique d’Andekaleka est aujourd’hui victime des fortes pluies du cyclone Enawo. « 10 plongeurs, hommes-grenouilles, travaillent actuellement à Andekaleka pour le nettoyage du barrage d’Andekaleka. Cette équipe d’intervention est composée d’éléments du corps de la marine et ceux du corps de protection civile et de la Jirama. L’intervention est assez délicate au vu de la difficulté d’accès des lieux, sachant que ces agents ont à parcourir près de 40 km à pied, matériels sur le dos. Pour le moment, c’est la centrale de Mandraka qui fournit la majeure partie de l’électricité du Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA) », a annoncé Lantoniaina Rasoloelison, Administrateur délégué de la Jirama, lors d’une rencontre avec les médias, hier.  En effet, la production d’électricité est de nouveau insuffisante pour satisfaire la demande, ce qui oblige la Jirama à prévoir des coupures programmées, comme en 2016. Hier matin, en heure de pointe, le gap entre la production de la Jirama et la demande sur le RIA a atteint 30MW. D’après l’Administrateur délégué, ce gap est réduit petit à petit, au fur et à mesure que le nettoyage des barrages avance. Par ailleurs, le cyclone Enawo a également laissé des dégâts sur le réseau de distribution de la Jirama, engendrant des pannes techniques. Pour Antananarivo, 43 poteaux ont été endommagés. Une course contre la montre est déjà engagée pour réparer ces dégâts, d’après l’Administrateur délégué.

Antsa R.

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.