Sortie des élèves gendarmes : Un facteur de développement à Ambositra


Jacaranda

En moins d’un mois de la sortie officielle des élèves gendarmes à Ambositra qui s’était déroulée le 17 mars dernier,  les hôtels de la ville ont déjà affiché « complets ». C’est du moins ce que nous ont laissé entendre ces hôteliers qui ne ménagent en rien pour satisfaire la clientèle et se faire une réputation de bouche à oreille afin de promouvoir le  tourisme local.

Redynamisation. L’école de la gendarmerie nationale d’Ambositra, outre son aspect d’établissement de formation, constitue pour la ville d’Ambositra, un levier à la redynamisation de  l’économie locale, pour ne parler  que du budget alloué à cet établissement militaire et la masse monétaire qu’il met en circulation pour l’approvisionnement de ces 1 200  soldats de 2e classe en nourriture, en achat des biens et services et en valeurs ajoutées. Ce qui est sûr, seulement pour les salaires de ces 1 200 élèves,  par mois, c’est que plus de 2 milliards d’ariary en argent liquide profitent directement ou indirectement à la population locale à travers la création des  activités génératrices de revenus.

Retombées économiques. Cette sortie des élèves gendarmes, comme tant d’autres auparavant, a contribué à faire de la ville d’Ambositra, la capitale de Madagascar, avec la venue des quatre coins de l’île des familles, des amis de ces élèves gendarmes. La  population locale quant à elle en général, n’a pas à se plaindre de ses retombées économiques pour ne parler que de cela. L’on a appris également du commandant de la gendarmerie nationale, le général Ramiandrisoa qu’avec la sortie de ces gendarmes stagiaires pour l’Amoron’i Mania, l’effectif sera révisé à la hausse pour la lutte contre l’insécurité. Nous en reparlerons.

Anastase


Share This Post