Plantation de pins : Exportation de champignons et de résine vers la Chine

Madagascar exporte du résine et du champignon de pin.

Les résultats de la phase d’essai sur l’exportation de champignons et de résine se résument à un succès, d’après le directeur général de Fanalamanga, Augustin Rakotonirina. Madagascar va désormais exporter ces produits en grande quantité.

800 millions d’Ariary pour 2 000 familles ! Ces chiffres résument les impacts socio-économiques de l’exportation de résine et de champignon de pin ou Matsutake, par Fanalamanga. En effet, outre l’entrée de devises générée par ces exportations, la société Fanalamanga fait appel à la main d’œuvre locale pour le traitement et les préparations de ces nouveaux produits d’exportation. D’après le DG Augustin Rakotonirina, 6 containers de produits ont déjà été exportés, durant la phase d’essai. Après ce succès, l’exportation en grande quantité sera lancée vers le mois de mai de cette année, d’après les explications du DG. « La préparation des produits se font en collaboration avec les paysans. Un champignon pèse environ entre 35 et 65 kilos. Le prix de vente est actuellement de 300 Ariary par kilo, alors on peut déjà déduire que la marge de revenus pour ces paysans est considérable », a indiqué le DG de Fanalamanga.

Grande échelle. A noter que la société Fanalamanga travaille avec une société chinoise, dans le cadre de la production et d’exportation de champignons et de résine, vers la Chine. D’après les informations, la société chinoise fournit les semences de champignon pour Fanalamanga. Cette dernière s’occupe ensuite de la plantation sur des arbres de pins. « La récolte se fait 6 mois après la plantation. Après la récolte, Fanalamanga vend la production à la société chinoise, qui l’exporte par la suite vers la Chine », a indiqué le DG de Fanalamanga. Généralement, le Matsutake ou champignon de pins sert à la fabrication de médicaments. En ce qui concerne les résines de pins, la demande mondiale ne cesse d’augmenter, surtout aujourd’hui où la production de la Chine, leader mondial dans ce secteur, tend à la baisse. Et pourtant, la résine de pin prend davantage d’importance sur le marché. En effet, ce produit pourrait remplacer bon nombre de composants issus du pétrole. Sur le marché international, la tonne de colophane se négocie autour de 3 000 USD. Cette tendance offre une opportunité à la société Fanalamanga d’acquérir de plus en plus de part de marché, grâce, entre autres aux 7 800ha de terrains qui définissent sa capacité de production.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.