Agriculture : De la survie à la prospérité, selon l’optique de la BAD


Bmoi

Jacaranda
L’agriculture figure parmi les secteurs clés du partenariat entre Madagascar et la BAD.

97% des projets agricoles de la Banque Africaine de Développement (BAD) sont jugés satisfaisants, d’après la revue sur l’efficacité du développement, publiée par cette institution. Dans ce cadre, 150 000 microcrédits ont été octroyés et des systèmes d’approvisionnement en eau sur 181 000 hectares de terres agricoles ont été mis en place. En effet, le développement agricole figure parmi les priorités de la BAD, tout comme celles de ses pays membres. Selon les objectifs, l’Afrique entend nourrir sa population, d’ici à l’année 2025, par l’accroissement rapide de la production. « Le monde aura également besoin de l’aide de l’Afrique pour nourrir deux milliards de personnes supplémentaires dans la génération à venir. Aussi, faire les bons investissements aujourd’hui est crucial pour libérer le potentiel énorme des exploitations agricoles et de l’agro-industrie en Afrique », a déclaré l’institution financière africaine.

Bilan. Sur cinq ans, jusqu’en 2015, la BAD a déployé 5,5 milliards USD dans le domaine de l’agriculture. D’après la nouvelle revue, l’institution a formé trois millions de personnes sur l’utilisation de meilleures pratiques agricoles. Elle a mis en service 20 000 marchés et espaces de stockage, a construit 4 000 kilomètres de routes de desserte, a fourni 150 000 prêts en microcrédits, et a établi des systèmes de gestion de l’eau sur 181 000 hectares de terres agricoles. « La Revue de l’efficacité du développement prend acte de la mission accomplie, à l’heure où la BAD déploie un programme encore plus ambitieux avec sa stratégie pour Nourrir l’Afrique pour en terminer avec la faim et l’extrême pauvreté d’ici à 2025 », a affirmé Simon Mizrahi, directeur du département du Contrôle de la qualité et des résultats, qui a rédigé cette « Revue de l’efficacité du développement » sur l’agriculture. A noter que Madagascar suit cette tendance sur l’évolution de la lutte contre la faim et du développement de l’agriculture, même si les résultats ne sont pas encore considérables. Les assemblées annuelles de la BAD et de la FAD (Fonds Africain de Développement), qui se tiendront en Inde au mois de mai prochain, offriront de  nouvelles opportunités à Madagascar pour trouver de nouveaux partenariats.

 Antsa R.

Share This Post

Post Comment