Infrastructure routière : 83,85 millions USD pour la réhabilitation de la RN5

Le Fonds Saoudien pour le Développement accorde un prêt de 14 millions USD pour financer la réhabilitation du segment Soanierana Ivongo – Vahibe, sur la RN5.

 L’accord de prêt a été signé hier entre le Gouvernement malgache représenté par le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana, et le Fonds Saoudien pour le Développement (FSD), représenté par Fawzi Alsaud. D’après les signataires, le projet concerne la réhabilitation d’une partie de la route nationale n°5, d’une longueur de 75,6 km avec 6m de largeur et 1,5 m d’accotement de part et d’autre. 7 ponts d’une longueur totale cumulée d’environ 7820 mètres seront construits dans ce cadre, et une station mobile de pesage aux normes internationales sera mise en place, pour le contrôle des charges à l’essieu. Un budget de 83,85 millions USD, soit plus de 268,3 milliards d’Ariary, sera alloué à l’ensemble de ce projet. Le financement apporté par le FSD, dans le cadre de l’accord de prêt s’élève à 14 millions USD, pour un délai de remboursement de 30 ans avec 10 ans de grâce.

Contributions. Le projet routier RN5 reliant Soanierana Ivongo et Vahibe est un modèle de coopération entre les bailleurs de fonds. Cinq bailleurs de fonds cofinancent ce projet avec l’Etat Malagasy. En effet, outre le FSD, d’autres contributions ont également été apportées, notamment les 12,8 millions USD du FKDEA (Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe), signé en décembre 2013 ; les 30 millions d’Abu Dhabi signé en novembre 2014 ; les 10 millions USD de la BADEA (Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique) signé en mai 2015 ; les 10 millions de l’OFID (Fonds pour le Développement International) signé en avril 2016 et bien sûr la contribution de l’Etat Malagasy pour un montant de 7,05 millions USD. Selon le ministre Gervais Rakotoarimanana, cette réhabilitation s’inscrit dans le cadre de la politique du Gouvernement de transformer le secteur des transports, et de soutenir les productions locales.

 Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.