Entrepreneuriat : Une antenne du FIVMPAMA à Paris

Erick Rajaonary, le président du FIVMPAMA a soulevé l’état des lieux de l’économie nationale à Paris.

Les opérateurs malgaches seront mis en relation avec la diaspora en France.

Le secteur privé malgache doit maintenant se résoudre à une nouvelle approche méthodique dans la recherche de soutien à son développement, afin d’ouvrir la voie à des actions décisives et des résultats plus concrets. C’est la raison pour laquelle, le FIVMPAMA (Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy) est en train de mettre en place une antenne à Paris. « L’objectif consiste à instaurer une plateforme servant à mettre en relation les opérateurs malgache et la diaspora malgache en France », a annoncé Erick Rajaonary, le président national du FIVMPAMA, qui plus est, le PDG de Guanomad. Lors de son dernier passage à Paris, une conférence-débat a été organisée avec la participation d’une cinquantaine d’invités membres de la diaspora.

Etat des lieux. Il s’agit, entre autres, des cadres, des opérateurs et des représentants des associations et de la société civile comme Juniors pour Madagascar et le ZAMA (Zanaka Am-pielezan’i Madagasikara). Des représentants de l’AMDP (L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises), de la Maison Madagascar Normandie, y ont également assisté. Le thème débattu portait sur le « Dynamisme et le rassemblement pour un renouveau du développement économique », suivi d’une présentation du FIVMPAMA et du témoignage de l’entrepreneuriat dans la Grande Ile à travers les expériences de Guanomad. Durant son intervention, Erick Rajaonary a soulevé l’état des lieux de l’économie malgache basé sur des statistiques et des cas concrets, les problématiques de l’énergie et du secteur informel sans oublier la dégradation du pouvoir d’achat de la population et la concurrence déloyale notamment de la délinquance économique. Les procédures d’octroi de marchés publics, la non-application de la loi sur la concurrence, les contraintes du retour au pays pour les jeunes entrepreneurs, la non-effectivité du Conseil Economique et Social, l’Etat de Droit, les limites de l’intégration régionale, ou encore la valeur du patriotisme économique et de la solidarité gagnant/gagnant, figurent également parmi les sujets discutés.

Cercle de réflexion. Suite à ces débats et aux échanges entre toutes les parties prenantes, l’idée converge vers la création d’une antenne du FIVMPAMA en France. « Ce qui permettra de tisser une relation directe entre les opérateurs malgaches et la diaspora malgache qui veut investir à Madagascar ou créer un joint-venture avec des acteurs malgaches, et ce, sur différents domaines d’activité. Cette plateforme constitue ainsi une structure officielle facilitant le partenariat entre les deux parties. Et de son côté, la diaspora pourra favoriser la recherche de débouchés des produits d’exportation des opérateurs malgaches. Mais ce n’est pas tout ! Nous avons créé un cercle de réflexion avec la diaspora pour avoir sa vision concernant les dossiers sectoriels à discuter dans le cadre d’un dialogue Public-Privé, entre autres », a enchaîné le président du Groupement du Patronat Malgache. Notons que le bureau de l’antenne de FIVMPAMA à Paris sera mis en place avant la fin de ce mois.  

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire