Amoron’i Mania : Développement de la riziculture menacé par l’insécurité

Jacaranda

Grâce aux projets et programmes de développement rural, mis en œuvre avec les partenaires techniques et financiers, la production rizicole est restée quasiment stable ces dernières années dans la région Amoron’i Mania, avec ses 180 000 tonnes, nonobstant, le changement climatique et l’insécurité. Pratiquement, la région ne rencontre pas de pénurie en riz et la hausse du prix du riz ces derniers temps, est due principalement à la non-maîtrise du circuit commercial. Quoi qu’il en soit, le directeur régional de l’Agriculture et de l’Elevage, Ravelosaona Dieudonné, reconnaît que des efforts restent à faire en matière de production rizicole face à une croissance démographique inquiétante. Pour ce faire, des vastes projets sont en cours dans la partie ouest. Des efforts qui risquent d’être anéantis par l’insécurité omniprésente et le mauvais état des routes. Comme c’était le cas dernièrement à Mandrosonoro dans le site de migration de Maroanakomby qui a été attaqué par les « dahalo ».

Chan Mouie Jean Anastase

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.