Jirama : Une production électrique supplémentaire de 120 Mégawatts d’ici deux mois

Jacaranda
Lors de la visite de l’avancement des travaux d’installation à Ambohimanambola.

Fini la consommation de gas oil pour la Jirama ! Les nouvelles installations de centrales entreprises par les partenaires de cette société nationale de production d’eau et d’électricité dans les sites d’Ambohimanambola fonctionneront tous à fuel lourd.

Il s’agit de Tac Jovenna qui va fournir une puissance électrique de 40 Mégawatts et de la société Symbion Power qui produit en ce moment 20 Mégawatts et qui va avoir une production supplémentaire de 20 Mégawatts. La centrale gérée par Aksaf produira une puissance électrique de 60 Mégawatts. En tout, « une production électrique supplémentaire de 120 Mégawatts sera attendue d’ici deux mois », a annoncé Aimé Olivier Jaomiary, le directeur général de la Jirama lors de la visite de l’état d’avancement des travaux d’installation hier à Ambohimanambola.

Vente à perte. A compter de ce mois de juillet, toutes les centrales alimentant le réseau inter-connecté d’Antananarivo jusqu’à Moramanga, à Antsirabe et à Analavory, fonctionneront en fuel lourd et via le système hydraulique. « Cette action entre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de l’Etat visant à réduire le coût de production énergétique de la Jirama. En effet, si nous devons acheter du gas oil à 3 000 Ariary/litre pour approvisionner les centrales thermiques, avec le fuel lourd, le coût de production sera moindre car le litre s’acquiert à 2 000 Ariary », a-t-il poursuivi. Notons que la plus grande charge de la Jirama constitue l’achat du gas oil. Entre-temps, les dirigeants de cette société d’Etat ne ménagent pas leurs efforts pour améliorer la gestion de l’entreprise tout en se souciant de la bonne gouvernance, surtout au niveau de l’achat et de la consommation de gas oil, selon leurs dires. Cette révision à la baisse du coût de production électrique lui permet également d’éliminer la vente à perte. « Avec la mise en fonction de ces trois nouvelles centrales alimentées en fuel lourd à Ambohimanambola, on peut espérer qu’il n’y aura plus de délestage dans le réseau inter-connecté d’Antananarivo », a souligné le directeur général de la Jirama.

Money Mobile. Par ailleurs, la Jirama entame une transition énergétique en promouvant les énergies renouvelables. A titre d’illustration, Maevatanàna est désormais alimentée en énergie solaire durant la journée. Les travaux de construction d’une centrale hydraulique d’Ivohibe à Fianarantsoa seront bientôt entrepris. Quant à sa relation avec les abonnés, la Jirama travaille en partenariat avec les opérateurs en téléphonie mobile  pour faciliter le paiement des factures via Money Mobile. « Ce qui permet d’éviter une longue file d’attente au niveau des agences », a-t-il conclu.

Navalona R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.