Mairie d’Imerintsiatosika : Un nouvel Hôtel de Ville inauguré hier

Imerintsiatosika peut être la Commune pilote en termes de développement local, selon le ministre Gervais Rakotoarimanana.

93% de la construction du nouvel Hôtel de Ville d’Imerintsiatosika ont été réalisés grâce aux efforts propres de la population locale. La stratégie de cette commune reflète le modèle idéal du développement local, selon le ministre des Finances et du Budget.

 Plus de 256 milliards ! C’est l’estimation du coût du projet de construction du nouvel hôtel de Ville d’Imeritsiatosika. Lorsque le maire Parisoa Andriambolanarivo a initié le projet en 2016, avec le Conseil communal, les moyens disponibles étaient loin de ce chiffre. « Nous avons compris que le capital humain est la plus grande des richesses. Cette Commune dispose d’eau, de pierres, de briques, de sable de rivière, etc. Nous avons décidé de mobiliser toutes ces ressources. Par nos propres moyens, la Commune et le Fokonolona  ont réalisé 93% des travaux. Pour la dernière ligne droite, nous avons contacté le ministre des Finances et du Budget pour faire appel à l’Etat central, qui nous a ensuite aidé à travers le CCPREAS (Cellule de Coordination des Projets de Relance Economique et d’Actions Sociales). Et voilà le résultat. Les travaux de construction sont achevés », a indiqué le maire d’Imerintsiatosika, lors de l’inauguration qui s’est tenue hier, en présence de trois membres du Gouvernement, ainsi que d’autres autorités issues de diverses institutions.

Exemplaire. En effet, la Commune d’Imerintsiatosika n’a pas attendu des financements de l’Etat, ni des bailleurs pour lancer ce grand projet d’infrastructure. Outre les apports en nature, chacun des 36 « Fokontany » d’Imerintsiatosika a envoyé  16 volontaires par jour, pour la main d’œuvre dans le chantier de construction, durant environ 16 mois. « Imerintsiatosika peut être une Commune pilote en matière de développement local. Elle a prouvé l’efficacité du partenariat public-privé-population (4P). Lorsque l’on a la volonté, la bonne collaboration, la même vision, la transparence dans la gestion et la bonne gouvernance, on peut avoir de grands résultats. Ce succès de la Commune d’Imerintsiatosika peut être un exemple pour toutes les autres, du moins pour celles de la région Itasy, et pourquoi pas dans tout le pays. Comme on l’a déjà dit, 93% des travaux ont été réalisés grâce aux efforts propres du Fokonolona. Il est évident que l’Etat central veut appuyer ce genre d’initiative. Même les partenaires techniques et financiers pour le développement apporteront facilement leurs aides, en constatant ce genre d’effort », a affirmé le ministre Gervais Rakotoarimanana. En effet, la stratégie de développement de la Commune d’Imerintsiatosika reflète l’exemple d’un vrai développement local, sans recourir à l’aide des bailleurs de fonds. Et ce, grâce à l’implication de toutes les parties prenantes au niveau des « Fokontany ».

Confiance. Par ailleurs, la Commune a également amélioré ses recettes issues des impôts locaux. D’après le maire, la population était mécontente au départ, mais a adhéré par la suite grâce à la redevabilité et aux résultats concrets des efforts accomplis. En se référant à l’hôtel de ville, ce jeune maire de 27 ans a indiqué que la nouvelle infrastructure sert toute la population des 36 « Fokontany ».  « C’est le lieu où la population effectue toutes les démarches administratives. Paiement d’impôts et taxes, officialisation des mariages civils, etc. L’ancien bureau de la Mairie présentait déjà de nombreux problèmes liés à sa dégradation », a-t-il noté. De son côté, le ministre Gervais Rakotoarimanana a souligné que la motivation de la population locale à participer dans les actions de développement dépend des retombées positives escomptées, ainsi que de la confiance mutuelle avec les dirigeants.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.