Internet : Un taux d’accès de 4,3% à Madagascar

Jacaranda
Madagascar a été représenté lors de l’atelier sur l’OpenCellular à Nairobi.

Appartenant à Facebook, la conception, l’amélioration et l’exploitation de l’OpenCellular est ouverte aux investisseurs, aux chercheurs, aux opérateurs et investisseurs des télécoms ainsi qu’aux étudiants du secteur.

Selon Internet Live Stats, le taux d’accès de la population à Internet est de 4,30% à Madagascar. Ce qui place le pays au 44e rang sur les 54 pays d’Afrique. « Le public-cible doit ainsi investir pour améliorer, exploiter et vulgariser l’accès à Internet sans fil ou « OpenCellular » afin d’augmenter ce taux », a sollicité Rakotoarivo Noharintsafidy Sarobidy, board treasurer du conseil d’administration d’AFRILABS, à l’issue de sa participation à l’atelier sur la plateforme d’accès à Internet sans fil ou « OpenCellular », organisé à Nairobi au Kenya dernièrement. Elle est également membre de l’ONG Habaka qui travaille en partenariat avec le Centre d’Information et de Documentation Scientifique et Technique (CIDST). Des hubs membres d’AFRILABS, des étudiants et membres des institutions de Kenya, des opérateurs économiques et le groupement d’entreprises spécialisées dans les Télécoms, Télécom Infra Project, ont également pris part à cet atelier.

Solution « open source ». Et parmi les enjeux de cet « OpenCellular », elle a cité entre autres, l’accessibilité à Internet et surtout au Facebook même dans des zones enclavées qui sont sans électricité et sans connexion conventionnelle à Internet. Il y a également une possibilité de proposer des produits et services à tous via Facebook. En fait, il s’agit d’une solution « open source », soit une solution encore brute. « Ce qui signifie qu’elle peut être améliorée et exploitée par toute personne intéressée, que ce soit pour le design ou pour la programmation. Plus précisément, c’est une sorte de boîte sans fil. Elle constitue un point d’accès à Internet, prenant en charge toutes les générations de téléphone. Appartenant à Facebook, elle fonctionne comme les bandes de radio. Concrètement, le système se compose de deux sous-systèmes, à savoir, l’informatique à usage général et à base de bande (GBC) avec système intégré d’alimentation et d’entretien ainsi que la radiofréquence (RF) avec interface frontale analogique intégrée », a-t-elle expliqué.

Communautés. Appartenant à Facebook, la conception, l’amélioration et l’exploitation de cette solution est ouverte aux investisseurs, aux chercheurs, aux opérateurs et investisseurs des télécoms ainsi qu’aux étudiants du secteur. « Afin de faciliter l’accès à OpenCellular, les personnes intéressées devraient se regrouper en une ou des communautés et passer par AFRILABS. Cet organisme regroupe les hubs sur les TIC en Afrique. Et l’ONG Habaka, sis dans l’enceinte du CIDST à Tsimbazaza, en est membre. Bref, AFRILABS a pour but de développer les activités de ses membres », a-t-elle conclu.

Navalona R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.