Saison 2017 : Vers un record national de 300 000 touristes


Bmoi

Jacaranda
Le ministre Roland Ratsiraka, en visite sur la RN4.

La campagne « Madagascar promotion tour » a porté ses fruits, selon le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka. La Grande-île devrait atteindre un record de 300 000 touristes étrangers, pour cette année, si l’on se réfère à la tendance actuelle.

Le nombre de touristes étrangers à Madagascar depuis le mois de janvier est supérieur de 10%, par rapport à la même période de l’année dernière, selon le ministre du Tourisme. « Nous allons atteindre un record national cette année, depuis l’indépendance. Et 2018 sera meilleure. Partout, les hôtels sont pleins que l’on aille au Nord, au Sud, à l’Est, ou à l’Ouest, bref, partout dans le pays, les opérateurs touristiques annoncent une très belle saison. On peut dire que c’est le résultat de la campagne, Madagascar promotion tour, que nous avons lancée cette année », a-t-il indiqué. Selon le Ministère de tutelle, Madagascar dispose de nombreux avantages, si l’on ne  cite que les 80% d’espèces endémiques qu’elle abrite. Mais des imperfections restent à corriger, tels les services des guides et des autres opérateurs. « Une simple panne d’avion, les harcèlements divers, etc. peuvent décourager les touristes. Nous entreprenons une campagne de sensibilisation de tous, pour améliorer le tourisme, car ce secteur bénéficie à toute la population, par l’effet d’entraînement. Même les producteurs de manioc auront leurs parts de bénéfice », a soutenu le ministre Roland Ratsiraka, tout en indiquant que le développement du tourisme peut améliorer le pouvoir d’achat de la population malagasy en général.

Améliorations. L’année dernière, le tourisme à Madagascar a généré 700 millions USD de revenus, soit 2 100 milliards d’Ariary. Pour cette année, le Ministère prévoit une amélioration de ce chiffre. Cette semaine, une descente a été faite par une délégation conduite par le ministre Roland Ratsiraka pour constater la qualité des services touristiques sur la RN4. Des améliorations seront apportées, suite à cette descente et des opportunités seront saisies, selon cette délégation. En effet, le ministère du Tourisme accordera, avant la fin de cette année, des formations en hôtellerie et restauration, aux opérateurs et aux jeunes de Maevatanàna. En outre, de nouveaux circuits touristiques sont en vue. Le ministre Roland Ratsiraka a évoqué le circuit de l’or, qui permettra aux touristes de visiter des sites d’exploitation. En effet, cette zone est si riche en or, à tel point que l’on puisse trouver des poudres d’or partout, même dans les rues. Des sites historiques sont également visibles sur la RN4, à l’exemple du pont Kamory, selon le ministre. Ces richesses restent à découvrir, même pour la plupart des nationaux.

Antsa R.

Share This Post

Post Comment