Projet « Nouvelle Rocade d’Antananarivo » : Plus de 20 milliards Ar pour indemniser les ménages affectés



Jacaranda
Le plan parcellaire du projet rocade.

Le paiement de ces indemnisations et de compensations a déjà commencé depuis 2016 même si les travaux de construction ne vont démarrer qu’au premier trimestre de 2018.

Le projet « Nouvelle Rocade d’Antananarivo » consiste à la liaison de la route de Marais Masay à la route de Bypass en passant d’abord par Nanisana au niveau de l’Ambassade de Chine et en croisant la RN 2 au niveau d’Ambohimahitsy. Financé par la Banque Européenne d’Investissement, l’Union Européenne et l’Agence Française de Développement, à hauteur de 67 millions d’Euros, l’Etat malgache assure en contrepartie le financement de l’indemnisation et de la compensation des personnes affectées par le projet. Cela touche 1 059 ménages, 505 parcelles et 168 bâtiments. « Plus de 20 milliards d’Ariary seront ainsi déboursés pour pouvoir les indemniser », a annoncé Gérard Andriamanohisoa, le directeur général de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement lors d’une conférence de presse la semaine dernière.

Travaux de démarrage. Et parmi les 1 059 ménages affectés, 599 ménages sont propriétaires de parcelles, 156 autres propriétaires de construction à usage d’habitation et 13 propriétaires de construction à usage commercial. Il y a également 41 ménages qui sont plus impactés  par des pertes de cultures pérennes. « L’Etat par le biais du ministère auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement  a élaboré un plan de réinsertion involontaire qui a été déjà validé par les bailleurs de fonds dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet étalé sur trois phases. Et même si les travaux de construction de la nouvelle route à quatre voies d’une longueur de 8,2km ne vont démarrer qu’au premier trimestre de l’année 2018, nous avons déjà commencé à payer les indemnités et les compensations des ménages concernés, et ce, depuis 2016. A titre d’indication, le comité d’évaluation a payé les propriétaires de parcelles à raison de 100 000 Ariary/m² tandis que les propriétaires de rizières sont régularisés pour une somme de 30 000 Ariary/m² en plus de la compensation de la valeur de leurs activités », a-t-il rajouté.

Plaintes. Par ailleurs, il y aura des appuis nutritionnels pour les ménages socialement vulnérables pour une valeur totale de plus de 114 millions d’Ariary dont 78 millions d’Ariary pour le manque à gagner des marchands. Par contre, « les propriétaires des 26% des parcelles touchées par ce projet ne sont pas encore identifiés. Toutefois, ils peuvent toujours en bénéficier même s’ils ne manifestent que des années plus tard et même s’il y a eu changement de régime, car c’est déjà inscrit dans les Lois des Finances. En outre, le ministère de tutelle a reçu trois plaintes concernant cette indemnisation et une autre au niveau du tribunal », a avancé Gérard Andriamanohisoa.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.