HOREB – Ministère de l’Environnement : Un plan d’action pour restaurer l’équilibre de la biodiversité



Jacaranda
Les deux ministres en charge de l’Environnement et de l’Agriculture reconnaissent le référentiel HOREB initié par Faly Rasamimanana, le DG de Faly Export.

Un investissement de plus de 38,4 milliards d’Ariary est nécessaire pour pouvoir aménager les bassins versants d’Andekaleka. Une action qui s’avère urgente pour les deux parties.

Le référentiel malagasy HOREB (Hygiène, Organisation et Restauration de l’Environnement et de la Biodiversité) initié par Faly Rasamimanana, le directeur général de Faly Export, a maintenant reçu le soutien de l’Etat. Le ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts, Ndahimananjara Johanita et le ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage, viennent de signer une charte de reconnaissance en marge d’une conférence sur l’HOREB organisée dans le cadre de la Foire Internationale de l’Agriculture qui s’est tenue dernièrement au parc des Expos à Tanjombato. Cet appui stipule la reconnaissance de la vision et des principes de HOREB comme étant adéquate aux défis du secteur agricole malgache et favorisant le progrès d’une économie performante et respectueuse de l’environnement à Madagascar.

Andekaleka. En outre, le ministre de l’Environnement a également signé une convention de partenariat avec le promoteur de ce référentiel  qui adopte le principe de l’inclusivité, afin de mettre en œuvre un plan d’action visant à restaurer l’équilibre de la biodiversité. « Il s’agit notamment d’appliquer des stratégies concernant le reboisement ou la restauration des forêts ou bien l’aménagement des bassins versants en dégradation dont le plus critique est le bassin versant d’Andekaleka, tout en protégeant bien évidemment l’environnement et la biodiversité. En fait, la dégradation du bassin versant d’Andekaleka risque d’impacter fortement sur la production d’énergie dans le pays », a expliqué Faly Rasamimanana. Les deux parties ont ainsi convenu de reboiser les berges en commençant sur une superficie de 10 ha afin de renforcer le dynamisme de la gouvernance forestière locale tout en minimisant les pressions sur les sites comme les cultures sur brûlis et la déforestation, dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan d’action.

Fonds. Rappelons que l’HOREB est un système de management de développement en milieu rural  orienté vers l’agriculture et ses dérivés. Ce référentiel est une démarche basé sur le principe de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) et de l’inclusivité. L’implication de tous les acteurs soucieux du développement durable dans le pays est ainsi de mise. « Les opérateurs adhérant à l’HOREB versent une partie de leurs bénéfices nets afin de mettre en œuvre des acticités liées à leur RSE. Cependant, le fonds collecté ne pourrait pas contribuer pleinement à la réalisation des actions de protection des bassins versants d’Andekaleka car il faudrait un investissement de l’ordre de 38,4 milliards d’Ariary. C’est pourquoi, nous sollicitons tous ceux qui sont conscients et soucieux de l’importance de cette action et du développement durable dans le pays à prendre part en versant leur contribution via Orange Money. Cet opérateur en téléphonie mobile est d’ailleurs un des partenaires de l’HOREB. Tout mouvement de fonds est rapporté systématiquement à tous les acteurs concernés dans le cadre de la transparence et de la bonne gouvernance », a-t-il fait savoir. Notons qu’à part l’aménagement écologique d’un paysage de 10Ha, le déplacement des 200 occupants illicites du site et la sensibilisation de 1 000 personnes à adopter des pratiques agro-écologiques constituent d’autres indicateurs établis dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan d’action entre l’HOREB et le ministère de l’Environnement.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.