Conférence Economique de Rome : Participation massive des opérateurs italiens

Jacaranda
Le président Hery Rajaonarimampianina avec des membres de la diaspora malgache en Italie.

Coup d’envoi hier dans la ville éternelle, des assises organisées conjointement par l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar), le ministère de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé (MIDSP) et la Chambre de Commerce et d’Industrie Italie – Madagascar.

« Discuter et promouvoir les projets prioritaires du Plan National de Développement (PND), en mettant particulièrement l’accent sur les projets potentiels PPP et privés. Fournir des informations substantielles sur les opportunités d’investissement et de commerce à Madagascar. Sensibiliser les investisseurs étrangers sur le processus d’affaires à Madagascar. Définir le cadre politique, économique et juridique orientant les investisseurs lorsqu’ils font des affaires à Madagascar ». Tels sont les objectifs de la Conférence Economique de Rome qui a débuté hier dans la capitale italienne. Plus précisément à l’Ambassade de Madagascar qui a abrité le premier jour de cette conférence organisée conjointement par l’EDBM, le MIDSP et la Chambre de Commerce et d’Industrie Italie-Madagascar.

Un million USD. Le premier jour de la conférence a commencé par une visite de l’Ambassade de Madagascar Via Riccardo Zandonai où a retenti pour l’occasion l’hymne national. Après le discours de bienvenue de la Chargée d’Affaires Tianamahefa Helinoro, il a été procédé à la signature d’un protocole d’accord en matière de télé-enseignement entre la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Monique Rasoazananera et l’Université Populaire de Milan qui octroiera des bourses d’un montant total de un million USD pour les étudiants malgaches concernés par le projet. Pour sa part, le président Hery Rajaonarimampianina a été fait docteur honoris causa. Il a tenu à rassurer les investisseurs italiens par la mise en place d’« un environnement de travail plus sécurisant et un taux de croissance de 5% en 2018 selon les prévisions du FMI ».

1 490 Malgaches. Quant au représentant de la diaspora, il pense que la Conférence Economique de Rome va relancer la coopération et les relations entre les deux pays. Il a aussi annoncé la participation au forum de la diaspora prévue du 26 au 28 octobre prochain à Tana, d’une délégation des Malgaches établis en Italie. Lesquels sont actuellement au nombre de 1 490 personnes dont une centaine sont des religieux et religieuses. « 39% d’entre eux sont à Rome », a précisé la Chargée d’Affaires auprès de l’Ambassade de Madagascar à Rome.

Plus de 160 entrepreneurs. Participent à cette conférence, plus de 160 entrepreneurs et hommes d’affaires italiens issus de plusieurs secteurs d’activité. De grands travaux d’ingénierie au génie civil, en passant par le commerce du textile, l’exploitation minière, l’aéronautique, la communication, les finances, l’assurance, l’informatique, l’industrie mécanique, l’énergie, l’agroalimentaire, l’écologie, l’industrie pétrolière, la médecine, la fonderie, la logistique, l’industrie pharmaceutique… Autant de domaines qui constituent des opportunités d’affaires pour les 49 opérateurs malgaches qui ont fait le déplacement à Rome pour prospecter le marché italien où les exportations malgaches se chiffraient à 22,9 millions de dollars en 2016. Les IDE (Investissements directs étrangers) en provenance de l’Italie étant également faibles avec 19,6 milliards d’Ar. en 2013. D’où l’intérêt de la conférence qui vise à attirer davantage d’investisseurs italiens dans la Grande Ile. Pour ne citer que Camera Madagascar qui a offert hier soir un cocktail dînatoire à l’occasion duquel, il y a sans doute eu un avant-goût des rencontres B2B prévues aujourd’hui à l’Hôtel Parco dei Principi où se tient la deuxième partie de la Conférence Economique de Rome.

Effectif du Sénat. Au programme ce jour, plusieurs interventions. Entre autres et non des moindres, celles de hauts responsables italiens comme Laura Mazza, secrétaire générale de UNIMPRESA et Amedeo Teti, DG du ministère du Développement économique. Côté malgache, outre le DG de l’EDBM, Eric Andriamihaja qui parlera du climat des affaires et des opportunités d’investissement à Madagascar et le président de la République qui prononcera un discours, trois ministres vont faire des exposés. En l’occurrence, Lantoniaina Rasoloelison et Ramanantsoa Benjamina qui traiteront respectivement du secteur de l’Energie et des projets prioritaires et PPP. Pour sa part, Rivo Rakotovao développera les opportunités d’investissement dans le secteur Agribusiness même s’il n’est plus le ministre de tutelle de l’Agriculture puisqu’il vient d’être remplacé et nommé sénateur. « Je n’en disconviens pas, car il pense sans doute bien faire », a répondu le désormais ancien ministre. Il, c’est évidemment le chef de l’Etat qui a juste déclaré qu’« il était temps de compléter l’effectif du Sénat ».

R.S (Rome)

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.