AfricaCom Awards : Un projet de startup malgache parmi les lauréats internationaux

Des « startuppers » malgaches prometteurs identifiés au POESAM 2017.

Trois projets malgaches figurent parmi les 51 projets mis en concurrence en Afrique et au Moyen-Orient, dans le cadre du POESAM 2017. L’un d’entre eux sera déjà primé le 8 novembre prochain à la soirée des AfricaCom Awards, au Cap en Afrique du Sud.

Les « startups » malgaches commencent à s’imposer. Parmi les 10 finalistes du POESAM (Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient) à Madagascar, les trois meilleurs ont fait partie des 51 projets mis en concurrence à l’international. Selon Orange Madagascar, les projets malgaches n’ont pas démérité à ce niveau. Parmi eux, le projet « Majika », a obtenu le plus de votes du public à l’international ; et le projet de start-up « Manzer-Partazer » sera parmi les trois lauréats internationaux  à primer  le 8 novembre 2017 lors de la soirée des AfricaCom Awards au Cap, en Afrique du Sud. A noter que les trois lauréats internationaux recevront respectivement, en plus des lots nationaux,  25 000 €, 15 000 €, 10 000 € et bénéficieront d’un accompagnement par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises. Cette présence de participant malgache sur le podium fait suite à d’autres succès. Rappelons que le pays a obtenu le deuxième prix décerné au projet startup « Nanoé » en 2016, et le neuvième rang parmi des centaines de projets émanant d’une dizaine de pays, lors du concours en 2015.

Innovations. Le POESAM récompense chaque année depuis 2011, les entrepreneurs proposant des produits ou des services qui s’appuient de façon innovante sur les TIC pour répondre aux besoins des gens dans des domaines comme la santé, l’agriculture, l’éducation, l’énergie, l’industrie ou encore le commerce. Le POESAM s’adresse à tout étudiant, salarié ou entrepreneur de plus de 21 ans, dont l’initiative a moins de trois ans d’âge et concerne les pays où sont employés des filiales Orange en Afrique et au Moyen-Orient. Le Groupe Orange soutient  les entrepreneurs, les TPE et les PME en favorisant l’accès au financement, l’accompagnement dans des structures d’incubation et l’accès à des outils de développement numérique. Pour le Groupe Orange, la démarche consiste aussi à accompagner les jeunes entrepreneurs  en les faisant bénéficier d’un programme « d’accélération », à travers une formation spécifique qui va leur permettre de négocier au mieux les futures étapes de leur développement. Selon les organisateurs du POESAM, 95% de ses startups lauréates poursuivent encore leur croissance aujourd’hui. Beaucoup veulent suivre cette voie. Si l’on se réfère aux milliers de projets déposés ces cinq dernières années au concours, la dynamique entrepreneuriale et le potentiel des télécommunications existe bel et bien dans la région.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire