JIRAMA : 52 employés licenciés


Bmoi

Jacaranda

Un foyer de tension couve au sein de la Jirama. L’Intersyndical des employés regroupant le SEMM, le SAT, le SMJ, le syndicat Malaimisaraka et bien d’autres, s’est manifesté depuis samedi dernier. En effet, il dénonce notamment les licenciements collectifs et abusifs effectués par la direction générale. Mais le directeur général de la Jirama, Olivier Jaomiary a démenti qu’il s’agit plutôt d’un licenciement individuel, et ce, pour des raisons disciplinaires. « Depuis mai dernier, 52 employés ont été licenciés contre 46 employés renvoyés l’an dernier. Certains ont effectué des vols de courant tandis que d’autres ont fait des absences répétées ou des détournements de fonds. Parmi lesquels, il y a un directeur et un leader syndical. Et l’on a bien respecté la convention collective. En outre, il a rassuré le personnel que la Jirama ne sera pas privatisée et il n’y aura pas de licenciement collectif », a-t-il évoqué.

Dialogue social. Entre temps, cet intersyndical réclame la mise en concession de l’eau par la Jirama puisque le décret d’application confirmant cette décision par l’Etat n’est pas encore publié. Et ce n’est pas tout ! Les employés se plaignent que certaines activités qui leur ont été conférées sont maintenant externalisées. Et il n’y a plus de dialogue social entre les deux parties, selon toujours leurs dires. Raison de leur manifestation. Toutefois, les employés regroupés au sein de l’Intersyndical de la Jirama reconnaissent que la grève n’apporte aucun avantage ni pour eux, ni pour le pays. « Nous réclamons ainsi la reprise du dialogue social », d’après les explications du porte-parole de l’Intersyndical. Une rencontre a eu lieu entre le Président du Conseil d’Administration de la Jirama et les représentants des syndicats hier. Ce premier a manifesté son ouverture à tout dialogue. Rappelons que des mouvements syndicaux ont également eu lieu, il y a trois mois de cela, au sein de la Jirama. Les syndicalistes dénoncent notamment l’abus de pouvoir effectué par le nouveau directeur général.

Navalona R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Aleo hisy ny assainissement au niveau n.ny jirama fa maro ireo mpiasa manampy ny mpanjifa hangalatra jiro. Ny syndicat tsy natao hiarovana ny mpanao ratsy sy ialokalifana. Be ko ny mpiasa manao alasafay ao, zara fa miasa, tsy tratra anaty bureau na chantier fa mirevy eny @ manodidina. Raha misy initiative tsara hanitsy ny tsy mety dia tohananay mpanjifa ary isaorana an’Andriamanitra fa hanavotra ny firenentsika izany.

Laisser un commentaire