Propriété intellectuelle : Les actions pour l’innovation continuent

Madagascar figure parmi les pays qui enregistrent de bons résultats dans le domaine du développement de la propriété intellectuelle.

« Le réseau national des Centres d’Appui à la Technologie et à l’Innovation (CATI) à Madagascar, le bilan, le défi et les perspectives ». Tel a été le thème débattu lors de la première journée  de la réunion nationale relative à la mise en œuvre de la  politique et stratégie nationale d’innovation en matière de propriété intellectuelle de Madagascar  et l’atelier  de renforcement des capacités concernant le développement des Centres d’Appui à la Technologie et à l’Innovation.

Défis. Une conférence qui a intéressé au plus haut point les participants composés des autorités publiques, des opérateurs économiques, mais aussi des simples usagers impliqués dans le concept de la propriété intellectuelle. En tout cas, comme l’a indiqué le ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, Armand Tazafy, lors de l’ouverture de la réunion nationale, lundi dernier au Colbert, la mise en place des différents outils relatifs à l’innovation figure parmi les défis du gouvernement. Le CATI plus précisément est un outil mis en place conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Propriété Industrielle, dans son plan de développement destiné aux pays en développement, plus particulièrement les Pays les Moins Avancés.  Le CATI est notamment destiné à stimuler l’innovation et la croissance économique à Madagascar, en facilitant l’accès à l’information technologique.  Depuis sa mise en place, le CATI a permis au pays de renforcer  sa capacité du pays à exploiter efficacement les informations issues de différentes bases de données et de sensibiliser le public à la propriété intellectuelle.

Efforts. Sur ce point, d’ailleurs, les efforts entrepris ont porté des fruits, puisque  depuis sa mise en place, le public s’intéresse de plus en plus à la propriété intellectuelle.  Le CATI permet en effet aux visiteurs d’effectuer des recherches mais également  et de consulter des ouvrages sur la propriété intellectuelle. Les utilisateurs peuvent aussi bénéficier de guide et de formations de la part du CATI pour leurs recherches. A noter que la navigation est gratuite dans les sites spécifiques et techniques nécessitant un identifiant et mot de passe aux utilisateurs. Mais le plus important est aussi pour le CATI  d’élargir les domaines des recherches malgaches, d’inciter les dépôts de nouvelles inventions par des Malgaches et enfin de réaliser une exploitation optimisée du système de la propriété intellectuelle par les petites et moyennes entreprises.  A noter qu’hier, la réunion nationale s’est poursuivie avec la présentation de la politique et stratégie nationale d’innovation  en matière de propriété intellectuelle à Madagascar et sa mise en œuvre. Nous en reparlerons.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.