Mise en place des BIC : Vers l’amélioration de l’accès au crédit



Jacaranda
Quatre projets de lois élaborés par le ministère des Finances et du Budget ont été votés durant la seconde session parlementaire.

La loi sur le contrôle des établissements de crédit et la loi régissant l’activité et le contrôle des Bureaux d’information sur les crédits (BIC), ont été votées hier au Sénat. L’objectif de ces nouveaux textes, selon le ministre des Finances et du Budget, Vonintsalama Andriambololona, est d’améliorer l’accès au crédit dans le pays. En effet, un BIC a pour rôle de fournir des informations aux établissements de crédits, telles que les banques et les institutions de microfinance, pour faciliter leurs analyses de risque. Selon le gouverneur de la Banque centrale, un rapport de solvabilité fourni par les BIC devrait coûter environ 15.000Ariary. Ce rapport permettra de savoir si une personne a la capacité ou non de contracter un emprunt. Bref, ce nouveau bureau – qui pourrait être géré par le secteur privé avec une participation privée au capital, limitée à 49% – permettra aux individus ou entreprises solvables d’obtenir facilement du crédit pour financer leurs projets.

Antsa R.


Share This Post

Post Comment