Riz : Mise en garde du ministère du Commerce contre les auteurs de rétention de stocks

Chez les grossistes d’Anosibe, les prix de gros du kilo de riz importé varient entre 1500 ariary et 1800 ariary.

Des camions semi-remorques continuent d’arriver régulièrement au marché d’Anosibe pour décharger des milliers de sacs de riz importé.

L’infraction de détention ou de rétention des stocks est commise par les opérateurs économiques malhonnêtes afin de créer artificiellement la rareté de certains produits sur le marché de manière à provoquer la hausse de prix et ainsi se procurer des bénéfices exorbitants.  Une infraction punie, bien évidemment par la loi.

Des camions semi-remorques déchargent régulièrement du riz importé à Anosibe.

Hausse illicite. En tout cas, le ministère du  Commerce est actuellement parti en guerre contre la rétention de stock et la hausse illicite des prix du riz. Les prix illicites se définissant comme des prix anormaux pratiqués par les commerçants. Sur ce point, d’ailleurs, lors de la descente qu’elle a faite vendredi dernier au marché d’Anosibe, Rahantavololona Honorine, directeur régional du Commerce et de la Consommation pour la Région Analamanga a déclaré que ce département va sanctionner ces mauvaises pratiques que sont la rétention de stocks de riz et les tentatives d’augmenter artificiellement les prix.  Une mise en garde lancée en cette période cyclonique où certains  opérateurs et  commerçants ont, en tout cas tendance à frauder pour faire le maximum de profits. Et ce, au détriment des consommateurs.

Inondé. Et ce, d’autant plus que la situation actuelle du marché du riz ne permet pas une flambée des prix. En effet, le marché est actuellement inondé par du riz importé. Pas plus tard que vendredi dernier, 11 camions semi-remorques contenant chacun 700 sacs de 50 kg de riz. Ce qui totalise 1100 sacs de 50 kg, soit 385 tonnes de riz en une seule journée. Du coup, avec le jeu de la loi de l’offre et de la demande, les prix affichent actuellement une tendance à la baisse. « Avant les fêtes, on était à 79 000 ariary le sac de 50 kilo, actuellement le prix est descendu jusqu’à 76 000 ariary » déclare Cynthia, une grossiste opérant au marché  d’Anosibe. Selon Maholy, une autre grossiste, « l’état actuel des stocks disponibles est favorable au maintien, voire, la baisse des prix du riz ». En tout cas, au marché d’Anosibe, le prix de gros du riz importé varie entre 1 500 ariary et 1 800 ariary le kilo en fonction de la qualité (voir notre photo). Avec les marges pratiquées par les détaillants, les prix ne devraient donc plus être exorbitants. Par contre, même s’ils ont connu une légère baisse ces derniers temps, les prix du vary gasy sont encore relativement chers.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.