Pêche et aquaculture : Plus de 517 milliards Ar de recettes d’exportation en 2017



Jacaranda
Le ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche, Gilbert François a été élevé au grade d’Officier de l’Ordre National.

Le ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche a contribué à hauteur de 7% du PIB (Produit Intérieur Brut) du pays en 2017.

Le secteur de la pêche et de l’aquaculture est un des secteurs pourvoyeurs de devises. En effet, « plus de 517 milliards d’Ariary de recettes d’exportation de ces produits halieutiques ont été enregistrés en 2017, et ce, grâce aux efforts menés par tout le personnel pour ne citer que le renforcement du contrôle sanitaire des produits destinés à l’export », a annoncé le ministre des Ressources Halieutiques et de la Pêche, Gilbert François lors de la présentation de vœux de son département hier au CCI Ivato.

Professionnalisé. En outre, « soixante treize licences de pêche industrielle concernant les poissons, le thon et la pêche au chalut de fond ont été délivrées l’an dernier. Et suite aux accords sur la licence de pêche, nous avons obtenu une recette d’une valeur de plus de 8 milliards d’Ariary sans compter les recettes non fiscales portant une valeur de plus de 1 milliard d’Ariary que le ministère a rentrées dans les caisses de l’Etat », a-t-il énuméré. Ce n’est pas tout ! Le ministère des Ressources Halieutiques et de la Pêche a formalisé et professionnalisé des pêcheurs traditionnels. C’est pourquoi, 39 173 cartes de pêcheurs ont été distribués et 28 094 pirogues immatriculées. Et 2 271 autorisations de collecte de produits de pêche ont été octroyées l’an dernier. Parmi lesquels, 770 autorisations de collecte concernent les produits en eau douce.

Remise de médailles. Quant aux perspectives pour cette année, le ministère prévoit entre autres de renforcer la surveillance communautaire de pêche, de développer la crevetticulture et l’algoculture marine, et de réaliser le projet d’élevage de thon jaune, en plus de l’application de l’approche écosystémique pour une gestion durable de la pêche. Par ailleurs, la 22e direction régionale du ministère à Bongolava et huit nouvelles circonscriptions régionales ont été mises en place et équipées. Et à part le renforcement des partenariats avec la FAO, la GIZ et le gouvernement du Maroc, 122 agents du ministère ont bénéficié des formations. Enfin, une remise de médailles à l’endroit des 118 fonctionnaires a eu lieu lors de cette cérémonie de présentation de vœux. Parmi lesquels, le ministre de tutelle, Gilbert François est élevé au grade d’Officier de l’Ordre National tandis que son Secrétaire général Tilahy Désiré a été fait Chevalier de l’Ordre National.

Navalona R.


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.