Politique fisale : Des mesures d’incitation pour booster la production

Le fisc opte pour une stratégie incitative pour améliorer ses recettes et favoriser la croissance économique.

Une stratégie incitative est entreprise par l’Administration fiscale pour cette année. L’objectif est d’améliorer les recettes, tout en favorisant les activités économiques productives, selon la Direction Générale des Impôts.

 

0,5 point de plus tous les ans. C’est l’objectif de la Direction Générale des Impôts (DGI) pour l’amélioration du taux de pression fiscale. Depuis déjà plusieurs années, cet objectif est surpassé. Pour atteindre cette performance, le fisc a opté pour l’élargissement de l’assiette fiscale et l’incitation des activités productives. Pour cette année 2018, la loi de finances initiale prévoit une modification du seuil d’assujettissement à l’IR (Impôt sur le revenu) à 100 millions Ariary, contre 20 millions Ariary auparavant. En outre, la déductibilité est également permise pour les dépenses liées à toute forme de couverture socio-sanitaire payées par l’employeur au profit de tous ses salariés, dans la limite de 5% de la masse salariale. La DGI a également cité la réintégration dans la base imposable à l’IR de la moitié de la différence entre la valeur totale des avantages en nature entrant dans la base imposable à l’IRSA ; l’insertion dans la loi de finances des dispositions spécifiques en faveur des entreprises agréées au titre de la Loi sur le Développement de l’Industrie ; la déductibilité des amortissements réellement effectués par l’entreprise dans la limite de 50% de la valeur d’acquisition des biens éligibles pour la première annuité et le reste à étaler sur la durée d’amortissement fiscal prévu par le Code général des impôts ; etc.

Investissements. Même pour les activités sous le régime de l’impôt synthétique (IS), des incitations sont également prévues. Le plafond d’assujettissement à ce régime est désormais à 100 millions d’Ariary de chiffre d’affaires. De même pour l’abattement accordé aux adhérents des centres de gestion agréés soumis à l’IS, qui a un nouveau plafond de 2 millions d’Ariary.  Pour les achats de biens et d’équipements faisant l’objet de factures réglementaires, une réduction d’impôt de 2% est appliquée pour cette année. Bref, la liste est longue. Selon l’Administration fiscale, l’objectif de ces mesures d’incitation est de mobiliser l’économie en favorisant les investissements et la création de nouvelles activités productives. La stratégie sur les autres types d’impôts et taxes suit cette même tendance et les résultats sont, pour l’heure, positifs, si l’on se réfère aux indicateurs.

 

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.