Affaire Kidnapping : « 90% des victimes sont des Indiens ayant une citoyenneté malgache », selon l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Shri Subir Dutta

En dépit de tout cela, la coopération entre Madagascar et l’Inde est toujours au beau fixe.

La communauté indienne résidant à Madagascar et les amis de l’Inde ont célébré hier le 68e anniversaire de l’Indépendance de l’Inde. La commémoration suivie d’une levée de drapeau s’est tenue à la résidence de l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar, SEM Shri Subir Dutta, à Analamahitsy. Interviewé sur la recrudescence des cas de kidnapping surtout de ressortissants indiens depuis ces derniers temps, il a saisi cette occasion pour exprimer sa désolation face à la situation. « Plus de 90% des victimes sont des Indiens alors qu’ils ont la citoyenneté malgache. Nous avons déjà interpellé toutes les autorités compétentes. Pour y remédier, l’Etat doit appliquer effectivement la loi en vigueur afin d’assurer la protection des investissements étrangers », a-t-il déclaré.

Franchise de droits. En dépit de tout cela, la coopération entre Madagascar et l’Inde est toujours au beau fixe.  L’Ambassadeur indien a encore fait savoir que le potentiel d’accroissement des échanges entre les deux pays existe. « Il faut ainsi trouver des moyens pour l’exploiter », a-t-il rajouté. Rappelons que la Grande île importe du coton, des céréales, des céramiques, des machines et équipements électriques, du fer et de l’acier, des fibres synthétiques, des huiles minérales, des textiles chimiques, des produits pharmaceutiques, des plastiques, du caoutchouc et des véhicules indiens. En revanche, le pays exporte en Inde des épices, des fruits et légumes, de l’huile essentielle, des fibres de sisal, des pierres précieuses et semi-précieuses et du nickel, entre autres. « Pour pouvoir intensifier ces échanges commerciaux, l’Inde a mis en place un régime de préférences tarifaires en franchise de droits pour les 31 pays les moins avancés (PMA), y compris Madagascar. Il s’agit d’un accès en franchise de droits à environ 96% des lignes tarifaires indiennes et 2,2% des droits préférentiels aux PMA. Seules 1,8% des lignes tarifaires ont été retenues dans la liste d’exclusion, sans concession tarifaire», a-t-il enchaîné.

Climat des affaires. Notons que cette exemption de droits de l’Inde sont applicables aux produits tels que les haricots secs comme les lentilles, pois chiches, haricots blancs, fibres végétales, matières textiles, légumineuses et fruits de mer comme les crevettes et les poissons. « Les produits d’intérêt immédiat pour Madagascar qui sont couverts par l’accès préférentiel aux marchés des lignes tarifaires comprennent le cacao, les minerais de cuivre, les noix de cajou, les vêtements de confection, les filets de poisson et diamants non industriels. J’exhorte ainsi les exportateurs malgaches à profiter de ce système », a soulevé l’Ambassadeur Shri Subir Dutta. Par ailleurs, « nous sommes engagés à Madagascar dans les domaines de l’exploitation minière, des télécommunications, de l’agriculture et bien d’autres. Des entreprises indiennes ont investi dans le pays, et d’autres cherchent à le faire. Raison pour laquelle, nous demandons plus de clarté des lois sur les investissements malgaches et les lois pour la protection des investissements étrangers permettant d’améliorer le climat des affaires dans le pays. Les entrepreneurs indiens pourront en profiter », a-t-il conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Navalona R , relisez vous ou reformulez votre texte , car une contradiction manifeste ne vous credilise pas ,,,,,
     » plus de 90% des victimes , sont des indiens , alors qu’ils ont la citoyenneté Malagasy , nous avons déjà contacté toutes , les autorités compétentes , pour y remédier , l’Etat doit appliquer , effectivement , la loi en vigueur , afin d’assurer la protection des investissements étrangers  » , selon l’ambassadeur indien …..
    De quoi se mêle , cette personne , pour des préjudices que les 90% de MALAGASY  » indo-pakistanais ont subi ?
    N’est ce pas les oignons des autorités intérieures locales !!!! Hummmmm

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.