Variétés de semences : Un nouveau catalogue national pour redynamiser les filières agricoles

Jacaranda

On y trouve des variétés plus performantes et plus demandées par les agriculteurs ainsi que des variétés correspondant à leurs besoins face aux contextes du changement climatique et de l’insécurité alimentaire.

L’utilisation de semences de qualité est un des piliers permettant d’améliorer le rendement de productivité agricole. Et Madagascar dispose d’énormes potentiels de variétés de semences locales ou introduites pouvant répondre aux besoins des agriculteurs qui sont actuellement exposés aux contextes de changement climatique et d’insécurité alimentaire. Mais ce n’est pas tout ! Des techniciens issus des centres de recherche comme le FOFIFA et le FIFAMANOR en collaboration avec des consultants nationaux et internationaux viennent d’élaborer un nouveau catalogue national de l’espèce et de variétés cultivées et ce, sous la coordination du ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage. Il s’agit notamment d’un catalogue mis à jour servant à redynamiser les filières agricoles.

Assurer la traçabilité. Sa conception a été financée par le projet PAPRIZ 2. Et grâce à ce catalogue national, de nouvelles variétés de semences plus performantes sont désormais mises à la disposition des exploitants agricoles. C’est également un document de référence pour tous les acteurs opérant dans la filière semence étant donné qu’on peut y identifier des espèces et des variétés cultivées qui contribuent à l’amélioration de la qualité de leur production tout en assurant la traçabilité de la filière. A titre d’illustration, le catalogue national contient huit espèces variétales réparties dans quatre groupes de cultures céréales tels que le riz, le blé et le maïs, de plantes à tubercule comme le manioc, la patate douce et la pomme de terre, de légumineuses dont le haricot et de plantes fourragères comme les « ray grass » italien, l’avoine et le chloris. Pour chaque espèce, les variétés inscrites sont au nombre de quatre. Pour le riz, l’alimentation de base de la population malgache, le nombre de variétés inscrites est de 38. Ces variétés ont été choisies du fait qu’elles font partie des plus performantes et les plus demandées par les agriculteurs.

Extension des recherches. Il faut savoir que la mise à jour de ce catalogue national de l’espèce et de variétés cultivées s’avère important pour redynamiser les filières agricoles en apportant les informations de base sur les variétés diffusées pour chaque espèce végétale. Lors de la remise officielle de cet outil au ministre de tutelle, Harison Randriarimanana, de nombreux exemplaires de ce catalogue national ont été distribués auprès des 22 directions régionales en charge de l’Agriculture et de l’Elevage en vue d’une large vulgarisation. Et les recherches vont s’étendre sur d’autres groupes espèces et de variétés de semences telles que les cultures de rente et les cultures industrielles, a-t-on conclu.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.