Développement numérique : Intensification des projets après une bonne performance



Jacaranda

Le bilan pour le secteur des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique est satisfaisant, selon les résultats présentés par le ministère de tutelle. De grands défis seront encore relevés pour cette année.

 

Les TIC figurent parmi les secteurs les plus performants dans l’économie malgache. Les indicateurs économiques le précisent, aussi bien au niveau de la création d’emplois que de la contribution à la croissance. C’est ce qui est ressorti de la présentation de bilan du Ministère des Postes des Télécommunications et du Développement Numérique (MPTDN), dans le cadre de sa cérémonie de présentation de vœux qui s’est tenue le vendredi 26 janvier 2018 au CCI Ivato. En se référant à la situation de 2014, le ministre Neypatraiky Rakotomamonjy a mis en avant l’évolution du développement numérique à Madagascar, qui n’est plus à démontrer. « Etant dans un Etat de droit, toutes les actions doivent être entreprises dans le respect de la loi en vigueur. C’est pour cela que nous avons priorisé la mise en place d’un cadre réglementaire convenable, dès notre prise de fonction, afin de partir d’une bonne base. Il faut croire que ces actions ont porté leurs fruits, si l’on se réfère à la situation d’il y a quatre ans passés. Nous savons que la loi 2005-023 régissant la télécommunication a été promulguée en 2005, mais son Décret d’application n’est sorti qu’en octobre 2014. Cela a permis la mise en place de l’ARTEC (Autorité de Régulation des Technologies de Communication), opérationnelle depuis avril 2015, en remplacement à l’OMERT. Cette loi 2005-023 permet également la libéralisation totale du secteur des télécommunications », a noté le Ministre Neypatraiky Rakotomamonjy dans son discours.

Défis. Le ministre n’a pas manqué de saluer le Plan « Fisandratana 2030 » présenté par le président Hery Rajaonarimampianina. D’après ses dires, il s’agit d’une vision à long terme qui prouve l’implication du régime actuel à bâtir un avenir meilleur pour les générations futures. « Le président se soucie de l’avenir du pays. La Constitution actuelle précise qu’il ne pourra plus se porter candidat à la présidentielle en 2023, alors qu’il nous offre un programme et une vision qui s’étendent jusqu’en 2030 », a soutenu le ministre. En ce qui concerne cette année électorale 2018, celui-ci a indiqué qu’il s’agit d’une dernière ligne droite pour les grandes réalisations. Pour le MPTDN et ses organes rattachés, le bilan est déjà satisfaisant, si l’on se réfère à l’évolution de l’accès de la population aux technologies numériques. En effet, de nombreuses actions menées dans le cadre du projet présidentiel « Numérique pour tous », ont permis aux différentes régions de la Grande Ile, jusque dans les zones enclavées, de bénéficier de ces technologies, si l’on ne cite que le lancement du cyber-bus, la mise en place de vitrines numériques, les partenariats pour la réduction des fractures numériques, le lancement des smart-cities, etc. En outre, le MPTDN est l’un des rares départements ministériels à ne pas avoir connu de grève.

Social. Durant la cérémonie du vendredi 26 janvier, le Ministre Neypatraiky Rakotomamonjy a également attribué deux véhicules neufs pour le personnel du MPTDN. « Cela s’inscrit dans le cadre de la réalisation des instructions du président de la République, qui consistent à prioriser le volet social. Aujourd’hui, je le fais pour le personnel du Ministère. Ces deux cars dédiés au transport de personnel pour Antananarivo, peuvent transporter jusqu’à 30 personnes. Des cars pouvant transporter jusqu’à 16 personnes seront également attribués aux différents directions et services du MPTDN dans les régions », a déclaré le ministre. Pour lui, malgré le bilan positif présenté à la cérémonie, 2018 sera encore meilleure en termes de réalisations.

 

Antsa R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.