Aménagement du territoire : La démarche de prospective territoriale est très peu appliquée

Jacaranda
Rabe Harimanana, un des spécialistes dans le domaine de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire.

On l’applique dans la mise en œuvre des récents projets de schémas d’aménagement du territoire et de plans d’urbanisme dans quelques Collectivités Territoriales Décentralisées.

Dans les années 50, la prospective était destinée à la recherche d’une stratégie de promotion des entreprises, avant de devenir une stratégie de développement des territoires. D’où le terme de Prospective Territoriale. « Il s’agit d’une démarche indispensable dans l’élaboration des plans d’aménagement et de développement d’une commune, d’une ville ou d’une région voire d’un pays. La prospective territoriale consiste à prospecter et à construire l’avenir sur le long terme en prenant en compte différents paramètres influençant le présent et le futur d’un territoire. Cependant, cette démarche est encore peu connue et très peu appliquée dans la planification du développement de Madagascar », a expliqué Rabe Harimanana, directeur des Villes et de la Planification Territoriale au Ministère auprès de la Présidence en charge des Projets Présidentiels et de l’Aménagement du Territoire, lors de la présentation de sa Thèse de Doctorat à l’Ecole Doctorale Ingénierie et Géosciences, de l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo.

Problème de choix social. Parmi ces paramètres à prendre en compte, on peut citer notamment le rôle et les fonctions de chaque partie prenante qui forment les jeux d’acteurs. La Thèse de l’impétrant porte d’ailleurs sur la simulation de ces jeux d’acteurs à travers la modélisation hédonique et de l’application de la théorie en la matière. « Utilisé surtout pour l’analyse des marchés fonciers et immobiliers, le modèle hédonique est fondé sur l’analyse des prix dits « implicites » ou « hédoniques », qui sont fonction des valeurs de localisation et dépendant des préférences individuelles donc des comportements des acteurs. D’où la nécessité d’étudier les jeux d’acteurs dont l’objectif est de pouvoir décider face à un problème de choix social, soit de vote avec les notions d’ordre de préférence, de vote majoritaire, de vote à plus d’un tour, de profil de préférence », a-t-il fait savoir. Notons que ce spécialiste dans la discipline Urbanisme et Aménagement du Territoire est en même temps Enseignant-Chercheur à l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo.

Région d’Anosy. Et en revenant sur la démarche de prospective territoriale, il a évoqué que c’est déjà appliqué dans la mise en œuvre des récents projets de schéma d’aménagement du territoire et de plans d’urbanisme, initiés par le Ministère de tutelle dans quelques Collectivités Territoriales Décentralisées. Ses travaux de thèse portent d’ailleurs sur la « Méthode d’analyse de prospective territoriale par modélisation suivant la théorie des jeux d’acteurs, cas de la Région d’Anosy ».Et les résultats de sa recherche doctorale viennent de conforter les méthodes scientifiques pour l’amélioration de cette démarche à Madagascar. L’impétrant a soutenu avec brio sa Thèse de Doctorat à  l’Université d’Antananarivo.

Recueillis par Navalona R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.