Air Madagascar : Le redressement sur la bonne voie



Jacaranda
Les dirigeants d’Air Madagascar – Air Austral. De gauche à droite : Gilles Talec : DGA commerce et marketing, Rolland Besoa Razafimaharo : Directeur Général d’Air Madagascar, Erick Koller, PCA d’Air Madagascar et Marie-Joseph Malé : PDG d’Air Austral.

A deux, Air Madagascar et Austral peuvent atteindre un objectif très ambitieux. Celui de venir la compagnie aérienne leader dans la région Océan Indien

La tâche est immense. Mais les actuels dirigeants du tandem Air Madagascar et Air Austral sont très confiants quant à la possibilité du redressement de la compagnie aérienne dans les années qui viennent. Et pour commencer, l’objectif est de doubler le chiffre d’affaires de la compagnie en deux ans. Un objectif à la portée des deux compagnies qui affichent une réelle complémentarité. Et, bonne nouvelle, l’aventure va continuer avec tous les employés actuels, puisque la compagnie n’envisage pas de compression du personnel. Au contraire, il y aura de la formation du personnel et du recrutement.

Prometteur

Jouant à fond le jeu de la transparence, l’équipe dirigeante d’Air Madagascar a donné hier, au Colbert, une conférence de presse pour situer la situation actuelle en ce qui concerne le programme de redressement de la compagnie. Et l’avenir s’annonce plutôt prometteur, puisque le timing est respecté. « 100 jours après la signature du partenariat stratégique, et moins de deux mois après la signature du pacte d’actionnariat Air Austral et Air Madagascar, le premier bilan d’une transformation annoncée – et dont les contours sont maintenant bien dessinés – a été établi. Le plan de redressement baptisé « Alefa 2027 » va porter et soutenir toutes les actions de redressement de la compagnie Air Madagascar.  Les équipes sont désormais connues et la feuille de route est claire ». Une route, ou plutôt un vol qui se fera en deux phases : le retour à l’équilibre sur une période de trois ans, puis la phase de croissance.

Gagnant-gagnant

Et tout cela, dans un esprit « gagnant – gagnant » où les deux compagnies partenaires vont mettre en place tous les outils favorisant la collaboration et l’échange d’expérience entre leurs équipes respectives. Et visiblement, les deux compagnies sont complémentaires sur un certain nombre de points et peuvent ensemble faire face aux problèmes qui se présentent. La preuve, pendant les turbulences qu’a traversées la compagnie nationale pendant les intempéries du début 2018, les responsables ont pu identifier des points d’amélioration à capitaliser pour la mise en place d’une coordination opérationnelle renforcée entre les deux compagnies. « L’appui opérationnel apporté par Ewa, la filiale d’Air Austral, à qui la compagnie nationale loue à un tarif très compétitif les moyens opérationnels pour effectuer les vols Air Madagascar comme Antananarivo – Mahajanga – Antananarivo, est une des actions visibles de la synergie qui se met en place entre les deux compagnies » a déclaré Rolland Besoa Razafimaharo, le D.G d’Air Madagascar. Par ailleurs, la relance de la liaison Antsiranana Nosy-Be, saluée par les opérateurs touristiques de ces régions ont pu se faire à travers cet appui opérationnel et mutuel qui est appelé à se multiplier entre les deux compagnies.

Grandes avancées

Bref, l’avenir se présente sous de bonnes perspectives en ce qui concerne la relance de la compagnie aérienne nationale. Et les grandes avancées sont déjà constatées. Pour ne citer que la création de « Tsaradia », la filiale d’Air Madagascar, dédiée au réseau intérieur. « Appartenant à 100% à Air Madagascar cette filiale aura une autonomie de gestion et une flotte dédiée. Une coordination avec Air Madagascar, Air Austral et Ewa Air optimisera les correspondances » précise le D.G Rolland Besoa Razafimaharo. « Tsaradia » est actuellement en cours d’obtention des autorisations auprès de l’Aviation Civile de Madagascar et devrait être opérationnelle en début avril 2018. Une filiale qui sera bien évidemment créatrice d’emplois, puisqu’elle est déjà en train de recruter 27 pilotes. En attendant, la compagnie travaille actuellement pour le retour aux fondamentaux qui sont la ponctualité, la régularité, la qualité du produit et du service, des actions qui sont basées sur l’écoute et le respect du client. « Nous avons lancé par exemple, un projet baptisé PONCTU 85, qui se traduit par un objectif de ponctualité des vols, fixé à 85% dès la première année » déclare Marie-Joseph Malé, le PDG d’Air Austral. En ce qui concerne le long courrier, une nette amélioration est attendue cette année, avec un programme de faire passer la fréquence de deux à cinq vols hebdomadaires sur la France. Une manière pour la compagnie de retrouver petit petit sa place privilégiée sur le secteur régional. Au final, le tandem Air Madagascar Air Austral deviendra la compagnie leader dans la région Océan Indien. « Tsaradia eh… » Bon vol.

R.Edmond.


Share This Post

Post Comment