KASAVA : Un projet pour une filière cacao durable

Jacaranda
Le cacao malgache mondialement connu pour sa très bonne qualité

Les cours mondiaux du cacao continuent de baisser. La situation inquiète au plus haut point les pays producteurs. Madagascar n’est évidemment pas épargné par cette crise

Bien que Madagascar ne soit encore qu’un petit pays dans le marché mondial du cacao avec une production estimée entre 6000 et 8000 tonnes par an, contre une production mondiale de plus de 4 millions de tonnes, cette filière joue quand même un rôle prépondérant dans l’économie du pays.

Cacao fin. Madagascar tient sa réputation mondiale par le fait que, le cacao malgache a obtenu le label « cacao fine »  de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO) et la certification Bio.  Le cacao de Madagascar est classé parmi les meilleurs au monde. Cependant, la production demeure encore tributaire de petits agriculteurs à Madagascar. 95% de la production de cacao provient d’une agriculture familiale paysanne vivant de un à trois hectares de plantation de cacaoyers. Pour améliorer l’avantage comparatif du pays, le Conseil National du Cacao (CNC) a été mis en place afin d’accroître la productivité et la compétitivité nationale.  Récemment, l’ICCO en partenariat avec le Conseil National du Cacao et le ministère du Commerce et de la Consommation, a organisé un séminaire international sur le thème « pour une filière cacao durable à Madagascar. Jean Marc Anga, directeur Exécutif de l’ICCO avait réitéré, à cette occasion l’importance du cacao malgache sur le marché mondial. Il a encouragé les acteurs de la filière et les autorités publiques à redoubler d’efforts pour maintenir cette filière.

Petits producteurs. Le projet KASAVA ou Kakao Sambirano Vanona figure justement parmi les actions entreprises pour cette filière cacao durable.  Initié depuis octobre 2016, pour ne se terminer qu’en décembre 2019, ce projet vise les petits producteurs de cacao à Madagascar. Ces derniers reçoivent un renforcement des capacités nécessaires pour les bonnes pratiques de la production de cacao fin et résistant aux maladies, selon les critères agronomiques, économiques, commerciaux, sociaux et environnementaux. Ces pratiques leur permettent également d’augmenter les récoltes. La construction d’infrastructures en eau, assainissement et hygiène profitera non seulement aux producteurs, mais aussi à leurs communautés  constituées d’environ 15.000 bénéficiaires directs. Madagascar compte actuellement environ 33.000 producteurs de cacao, principalement des petits exploitants situés dans la vallée du Sambirano.  Ils  produisent environ 6.000 à 7.000 tonnes de fèves de cacao par an. « Plus de la moitié de ces exploitations ont plus de 20 ans d’expériences mais ont une faible densité d’arbres à cacao, ce qui entraîne de faibles rendements. En outre, la filière n’est pas réglementée, les infrastructures laissent à désirer et les agriculteurs reçoivent très peu d’appui de l’Etat et des organisations non gouvernementales, voire pas du tout, conduisant à des rendements très faibles. Ce projet d’une durée de 4 ans vise à changer cette situation en aidant les agriculteurs à améliorer leurs pratiques, et dans une seconde étape, l’amélioration de leurs moyens de subsistance », lit-on notamment dans le site de présentation du projet  https.//madagascar.helvetas.org .

Réussite. Selon toujours ce site,  le projet pilote KASAVA a connu une réussite et a reçu une bonne appréciation de la part des producteurs impliqués dans le projet. Raison pour laquelle, les responsables ont  décidé de prolonger et d’élargir le projet pour avoir plus de producteurs par le biais de formations au cours des quatre prochaines années, et inclure des activités de développement agricole et communautaire.  «  Dans le cadre de ce projet, l’objectif est de mettre en place une chaîne d’approvisionnement de fèves de cacao traçable et durable de cacao fin de Madagascar. Par conséquent, les producteurs de cacao dans la vallée de Sambirano sont organisés en groupes afin de faciliter la formation et les visites des techniciens agronomes de Ramanandraibe Exportation S.A. Les agriculteurs bénéficient d’un programme de soutien complet sous forme de formation et d’investissements agricoles. Ils sont organisés en groupes et reçoivent une formation complète sur les pratiques agricoles, sociales et environnementales du cacaotier. Sur la base de matériel de formation utilisé dans d’autres pays, le contenu développé est structuré autour de 9 modules et couvre tous les sujets essentiels pour les producteurs de cacao malagasy afin d’améliorer leurs pratiques. Les agriculteurs apprennent par exemple le bon moment pour la récolte, comment les fèves de cacao doivent être fermentées et séchées, quelles branches de cacao doivent être taillées pour que les cacaotiers soient résistants, ce qu’il faut faire pour qu’ils résistent aux maladies ou avec les cabosses de cacao infectées, comment le sol doit être nourri avec des matières organiques, comment cultiver de nouveaux plants de cacao, ce que les enfants sont autorisés à faire ou ne doivent pas faire sur les exploitations agricoles, ainsi que des sujets autour de la nutrition et de l’empowerment des femmes ».

Lindt Cocoa Foundation. A noter que ce projet est mis en œuvre par Helvetas Swiss Intercooperation Madagascar, et Ramanandraibe Exportation S.A, en partenariat avec Lindt Cocoa Foundation qui en est aussi le bailleur. Le projet inclut un système de suivi et évaluation approfondis afin de tirer des leçons pour une éventuelle expansion. En outre, une évaluation externe et indépendante du projet est également faite. Outre la formation et le renforcement des capacités pour créer la motivation, les compétences et capacités des agriculteurs à améliorer leurs pratiques agricoles ;  le projet KASAVA prévoit également une évaluation établissant la base des potentiels futurs investissements agricoles et communautaires pour favoriser un environnement propice et résoudre les contraintes auxquelles les agriculteurs font face afin d’améliorer leurs pratiques.

Recueillis par R.Edmond

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.