Salon des Mines et des Hydrocarbures : Près de 40 investisseurs étrangers attendus

Jacaranda
Les parties prenantes à l’organisation du salon. (Photo : Kelly R.)

L’objectif de ce salon est de favoriser les échanges entre l’Etat, les opérateurs locaux et les exploitants dans les secteurs des mines et des hydrocarbures ainsi que les investisseurs étrangers.

Média Consulting organise la 2e édition du salon des Mines, des Hydrocarbures et des Equipements qui aura lieu du 13 au 15 avril 2018 au Mining Business Center à Mamory Ivato si la première édition s’est tenue en 2014.  « Ce sera une véritable opportunité pour le secteur privé œuvrant dans ces trois secteurs qui ont connu un rebondissement depuis ces dernières années. En plus, près de 40 investisseurs étrangers y seront attendus. Ils proviennent de nombreux pays dont entre autres,  de l’Inde, de Kenya et de l’Australie », a déclaré expliqué Bodo Andriamasinoro, responsable commercial de Média Consulting, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier à l’hôtel Ibis à Ankorondrano.

Intermédiaires. « Certains de ces investisseurs internationaux ont déjà répondu favorables à la participation à cette manifestation économique de grande envergure. Il s’agit entre autres, de British Petrolium et de Petromad. L’objectif de ce salon est de favoriser les échanges entre l’Etat, les opérateurs locaux et les exploitants dans les secteurs des mines et des hydrocarbures, ainsi que les investisseurs étrangers », a-t-elle rajouté. En outre, les exploitants issus de la petite mine pourront y exposer leurs produits surtout des gemmes transformés. « Le Mining Business Center a été mis en place pour accueillir ce genre d’événement visant à promouvoir ces deux secteurs stratégiques, en vue de contribuer au développement socio-économique de Madagascar. Tous les acteurs concernés y sont réunis au même endroit dans le but d’éliminer les intermédiaires », a fait savoir David Ratsimbazafy, Directeur Général du Bureau de Cadastre Minier de Madagascar.

Investissements lourds. Il faut reconnaître également que les investissements dans ces deux secteurs sont lourds. A titre d’illustration, «  il faut au moins entre 10 et 50 millions USD pour effectuer un forage onshore. Et entre 150 et 200 millions USD pour le forage offshore. C’est pourquoi, nous avons besoin des investisseurs étrangers afin de nous lancer dans l’exploitation de pétrole. L’OMNIS (Office des Mines Nationales et des Industries Stratégiques) travaille en partenariat avec les compagnies pétrolières dans le cadre du partage de production. Nous aurons l’occasion de faire connaître au grand public nos activités dans le cadre de ce salon des Mines, des Hydrocarbures et des Equipements », a soulevé Bonaventure Rasoanaivo,  Directeur Général de l’OMNIS, pour sa part. Et à part la mise en place des stands vente exposition des produits, des conférences-débats seront organisées durant cet événement, sans oublier les diverses animations.

Navalona R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.