Secteur de l’industrie : Trois grands événements en vue pour le 60e anniversaire du SIM

Jacaranda
Le lancement officiel de la célébration du 60e anniversaire du SIM et du label « Malagasy ny antsika » s’est tenu mercredi dernier à l’hôtel Le Fred Antaninandro.

Un nouveau label « Malagasy ny antsika », une semaine du Vita Malagasy, un Salon de l’Industrie de Madagascar et une soirée Gala Vita Malagasy marqueront la célébration des 60 années d’existence du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM).

Ils l’ont annoncé dans la soirée du 14 mars dernier à l’hôtel  Le Fred Antaninandro. Le SIM célèbre cette année son 60e anniversaire. Regroupant actuellement 72 membres dont 64 entreprises, sept groupes et une association professionnelle, ce syndicat figure parmi les groupements privés les plus influents à Madagascar. « Cette association à but non lucratif a été créée en 1958. Elle a pour objet l’étude, la préservation des droits et la défense des intérêts professionnels, économiques, financiers, commerciaux et sociaux des industries, ainsi que des activités qui leur sont connexes ayant leur siège social à Madagascar. Nous collaborons avec une diversité de partenaires, notamment les institutions publiques, les partenaires techniques et financiers, les grandes entreprises, les associations nationales et internationales, etc. », a indiqué le président du SIM, Fredy Rajaonera, lors de la rencontre avec les médias. Pour sa part, le vice-président Christian Rajaosafara a indiqué que la célébration de cette année permettra de démontrer les parcours, les réalisations et les performances du SIM.

Patriotisme économique. Pour les industriels locaux, la qualité du Vita Malagasy est bien meilleure, mais reste encore mal connue sur le marché local. Pour la promotion du label « Malagasy ny antsika », le SIM a obtenu, en 2017, l’appui de l’Union Européenne, dans le cadre du PROCOM (Programme d’appui à l’emploi et à l’intégration régional). A l’égard du consommateur, ce label du SIM signifiera que le produit respecte les réglementations et normes de qualité ; que la fabrication a été réalisée à Madagascar, garantissant ainsi la création de richesses et de valeurs ajoutées dans le pays ; et que le producteur du produit labélisé respecte le code d’éthique du SIM. Ce label « Malagasy ny antsika », dispose déjà d’une identité visuelle, et fera bientôt l’objet d’une campagne de communication. D’après ses promoteurs, seuls les membres du Syndicat des industries de Madagascar, qui respectent le cahier des charges établi, pourront bénéficier de ce label.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.