FIVMPAMA : Appui aux jeunes via les « start-up »

Jacaranda
Lors d’une conférence-débat organisée à l’ISCAM.

Le Centre d’Excellence en Entrepreneuriat de l’ISCAM a organisé tout récemment une conférence-débat dont le thème a été axé sur « Mon succès, mon réseau ».

A l’occasion de cet événement qui s’intitule « Serial Entrepreneur », Erick Rajaonary, le président national du FIVMPAMA (Groupement du patronat « malagasy »), qui plus est le PDG du groupe Guanomad, a fait une intervention sur la réussite en matière d’entrepreneuriat à Madagascar. « Il faut que vous soyez des leaders, visionnaires et innovants dans tout ce que vous entreprenez. Vous devez en même temps anticiper les besoins d’autrui pour pouvoir créer un débouché. En outre, la mondialisation nous force à s’ouvrir au monde. Soyez ainsi ouverts en tissant de nombreuses relations d’affaires, entre autres », a-t-il expliqué à une centaine d’étudiants de l’ISCAM ayant participé à cette conférence-débat.

Profil d’entrepreneur.  Et face aux blocages des jeunes dans le démarrage de leurs projets, il a annoncé que le FIVMPAMA apporte leur soutien via la mise en place des « start-up ». Il y aura entre temps des encadrements techniques.  « Mais avant tout cela, un bon profil d’entrepreneur est d’avoir une force de caractère tout en ayant la passion du métier. La diversification de la communication  et la valorisation de ses activités constituent également parmi les clés de réussite. Savoir prendre des risques n’est pas en reste », a enchaîné Erick Rajaonary. Toujours dans le cadre de cette conférence-débat, il a témoigné sur son parcours professionnel. « J’ai été diplômé en expertise comptable à l’université de Paris mais j’ai complètement changé de domaine, soit la vente des engrais biologiques après avoir identifié les besoins tant sur le marché local qu’international », a-t-il confié.

Bon manager. Par ailleurs, le président national du FIVMPAMA a soulevé qu’un bon manager doit déléguer ses actions à ses collaborateurs. « Ceux-ci prennent ainsi le relais ainsi que leurs responsabilités. En revanche, il reste au courant de tout à travers leurs briefings », a-t-il poursuivi. Après ces échanges et partages d’expériences, une séance « One To One » avec une dizaine de jeunes étudiants de l’ISCAM a conclu son intervention dans le cadre de cette conférence-débat.

Navalona R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.