Soutien aux jeunes : Erick Rajaonary lance « Sahia Manova »

Jacaranda
Erick Rajaonary avec Rakotoson Jacques représentant de l’IMGAM. (Photo : Yvon Ram)

Une formation gratuite en matière de création d’entreprise et d’entrepreneuriat sera organisée du 23 au 28 avril 2018 dans sept grandes villes de Madagascar.

Chaque année, 500 000 jeunes arrivent sur le marché du travail. Et le taux de chômage chez les jeunes entre 15 et 24 ans a augmenté de l’ordre de 3,4% en 2016 contre un taux de 2,9% l’année précédente. En outre, 69% des jeunes sont des travailleurs non réguliers, selon une enquête sur la transition des jeunes vers la vie active. Force est également de remarquer que 55% des jeunes sont des travailleurs familiaux. Et parlant toujours des jeunes travailleurs, 62,5% d’entre eux n’ont pas la qualification requise pour les postes qu’ils occupent. Erick Rajaonary, le PDG de Guanomad l’a évoqué lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier au restaurant Tanà Saigon à Isoraka. Face à cette situation de fait, il a lancé « Sahia Manova » en vue de soutenir les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités de RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) par l’association « Ho Maitso ny Tontolo » qui dispose une antenne dans plusieurs régions de l’île.

2 500 jeunes. « Nous allons ainsi mener des actions au profit des jeunes. Il s’agit de la formation gratuite des jeunes de plus de 18 ans en matière de création d’entreprise et de l’entrepreneuriat du 23 au 28 avril 2018 dans sept grandes villes de Madagascar, à savoir, Antananarivo, Fianarantsoa, Mahajanga, Antsiranana, Toliara, Toamasina et Antsirabe », a-t-il déclaré. Notons que ce projet sera entrepris par l’association « Ho Maitso ny Tontolo » en partenariat avec l’IMGAM (Institut de Madagascar des Arts et Métiers). « L’inscription sera ouverte du 03 au 07 avril 2018 au niveau de ces sept sites dont l’endroit sera communiqué ultérieurement. Par contre, les jeunes intéressés peuvent dès maintenant s’inscrire en ligne via la page officielle facebook « Sahia Manova ». Nous ciblons en tout à peu près 2 500 jeunes », a-t-il enchaîné.

Bagages nécessaires. Parlant de la formation proprement dite, « nous allons mettre à leur disposition des outils leur permettant d’avoir des bagages nécessaires à la création d’entreprise. On peut citer entre autres, l’établissement d’un business plan et d’un dossier de bancarisation servant à convaincre les partenaires. Les jeunes doivent être également en mesure de rédiger et de consulter les documents de travail comme le document comptable et le bilan prévisionnel, avec un minimum de connaissance juridique dans le domaine de l’entrepreneuriat. Les termes de communication des produits ne sont pas en reste. Cette action est complémentaire à celles des réseaux d’incubateur », a exprimé Erick Rajaonary.

Coachings. Ce projet touchera plusieurs secteurs dont entre autres, l’agriculture, l’agro-industrie, les TIC et les énergies renouvelables. En outre, « des opérateurs effectueront leurs coachings. Et il y aura encore un suivi des actions au niveau des jeunes bénéficiaires après cette formation gratuite. En effet, des jeunes diplômés ont du mal à trouver un emploi décent car on constate une inadéquation entre les formations et les attentes des entreprises », a-t-il conclu.

Navalona R.  

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.