Ressources documentaires numériques : Un nouvel outil pour les professionnels et les universitaires

Jacaranda

Depuis 2013 au 2017, le CIDST a organisé 23 ateliers de formation sur les RDN à la demande avec un total de 756 participants dont 202 enseignants, 498 étudiants, 52 chercheurs et 4 documentalistes.

Des Ressources documentaires numériques (RDN) fiables, à jour et de rang A, et donc de grande qualité au niveau international. C’est un nouvel outil mis à la disposition par le Centre d’information et de documentation scientifique et technique (CIDST) sis à Tsimbazaza au profit des professionnels, des chercheurs, des étudiants et des enseignants des universités, entre autres. Tout récemment, des chercheurs de l’Institut malgache des vaccins vétérinaires (IMVAVET) ont bénéficié d’une séance de formation sur les RDN.

Propriété intellectuelle. « Les apprenants peuvent puiser dans les ressources dont ils ont besoin pour leurs travaux de recherche ou encore pour les articles scientifiques qu’ils veulent rédiger. A cet effet, nous proposons l’accès à des adresses Url, à plusieurs bases de données dont une partie a été mise en place et gérée par le CIDST. La séance permet aussi de faire la promotion des résultats de recherche et de l’innovation suivant la Stratégie nationale de la recherche élaborée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique », a expliqué Marie-Laure Rakotoarivelo, le directeur du CIDST.  Il s’agit ici de la propriété intellectuelle.  Particulièrement pour les chercheurs de l’IMVAVET, ils sont maintenant au courant des procédures d’exploitation des brevets d’invention déjà tombés dans le domaine public. Ils connaissent également les conditions pour soumettre des brevets.

En pleine expansion. Notons que la Recherche et  le Développement (R&D) qui peut aboutir à des innovations et à des brevets, est un secteur en pleine expansion, notamment dans les pays développés. En Chine par exemple, elle représente 2,07% du PIB, contre 4,23% en Corée du Sud, 2,88% en Allemagne, 2,79% aux Etats-Unis, selon les données 2015 de la Banque mondiale. La R&D fait partie des piliers du développement économique de tous ces pays. Raison pour laquelle, le CIDST intègre toujours la propriété intellectuelle dans les séances de formation sur les RDN. Par ailleurs, il propose les ressources offertes par les Universités numériques thématiques (UNT), particulièrement adressées aux étudiants et aux enseignants. « Les chercheurs des Centres nationaux de recherche (CNR) comme l’IMVAVET comptent souvent des chercheurs-enseignants. Ils peuvent ainsi télécharger des cours sur ces UNT », a-t-elle rappelé.

Standardisation. Quant aux travaux universitaires, la standardisation est de plus en plus réclamée par les autorités universitaires. C’est pourquoi, la séance de RDN inclut les logiciels de référencement comme Mendeley et Zotero. Ceux-ci permettent de stocker et de référencer les données sur la propre base créée par l’utilisateur lui-même. Le directeur de l’IMVAVET, Mamisoa Ratovonanahary tient à souligner que cette séance de formation renforce le partenariat entre les deux CNR. Après cet institut, d’autres CNR comme le Centre national de recherches en environnement (CNRE) , et le Centre national de recherches industrielles et technologiques (CNRIT) bénéficieront de cette formation. Il faut y ajouter l’Université catholique de Madagascar et d’autres universités et instituts supérieurs privés et publics comme l’université de Soavinandriana (annexe de l’université d’Antananarivo).

Recueillis par Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.