JIRAMA : De nouveaux équipements pour rénover les infrastructures de distribution



Jacaranda
Ce sont les nouveaux équipements de la JIRAMA réceptionnés à son dépôt à Andrononobe.

D’autres matériels et équipements seront acheminés par bateau vers la fin du mois de mai. Leurs installations permettront d’améliorer l’accès à l’eau et à l’électricité aux 200 000 abonnés, soit plus de la moitié des clients de la JIRAMA dans tout Madagascar. 

La JIRAMA vient de réceptionner de nouveaux matériels et équipements nécessaires à la rénovation de ses infrastructures de distribution d’eau et d’électricité aux abonnés à son dépôt à Andrononobe. Ces équipements comprennent notamment de 400 transformateurs, de 13 000 poteaux en bétons et en bois, ainsi que de câbles d’une longueur de 1 500 km et des appareils de branchements électriques tels que des disjoncteurs et des compteurs mono et triphasés. « Ces appareils de branchements permettront de réaliser d’ici le mois de juillet 2018, les branchements en souffrance depuis des années », a expliqué le directeur général de la JIRAMA, Olivier Jaomiary.

Projet PAGOSE. En outre, 200 transformateurs sont en cours d’installation depuis ce mois d’avril et les 200 restants seront installés au mois de mai 2018. « Le transformateur est un convertisseur d’énergie en basse tension vers chaque foyer. C’est donc un élément principal pour que l’électricité fournie par la JIRAMA puisse être distribuée et utilisée par les abonnés. Il faut savoir que la plupart des coupures d’électricité actuelles sont dues à des problèmes liés aux saturations ou au surchauffage des transformateurs », a-t-il rajouté. Notons que l’acquisition de ces nouveaux équipements entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet PAGOSE, financé par la Banque Mondiale. L’objectif vise au renforcement des installations existantes, notamment des centrales électriques ainsi qu’à la rénovation des réseaux de transport et de réseaux de distribution de la JIRAMA. « Les travaux d’installation de ces nouveaux équipements débuteront ce jour. Et c’est prévu achevés avant la fin de l’année. Force est de reconnaître que ces réseaux de distribution de la JIRAMA sont en nette dégradation. Et on n’a pas entrepris de tels grands travaux de rénovation depuis 20 ans. Ce qui a entraîné une perte de production presque de moitié pour l’eau, et de tiers pour l’électricité. D’où, la raison des coupures fréquentes surtout dans la Capitale », a-t-il enchaîné.

200 000 abonnés. Par ailleurs, le ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, Lanto Rasoloelison a annoncé que ces nouveaux équipements réceptionnés ne représentent que 15% des équipements prévus pour les grands travaux de rénovation de toutes les infrastructures de distribution de la Jirama, non seulement dans la Capitale mais dans toutes les régions de Madagascar. « D’autres matériels et équipements seront acheminés par bateau vers la fin du mois de mai. Leurs installations permettront d’améliorer l’accès à l’eau et à l’électricité aux 200 000 abonnés, soit plus de la moitié des clients de la JIRAMA dans tout Madagascar », a-t-il indiqué. Dans la même foulée, le ministère de tutelle poursuit ses actions dans le cadre de la transition énergétique. En effet, « de nouveaux contrats seront conclus avec de nouveaux opérateurs fournisseurs d’énergie renouvelable, en vue de mettre en œuvre un système d’hybridation au profit de 45 villes. L’ouverture et l’évaluation de leurs offres seront connues la semaine prochaine », a-t-il poursuivi. Et tout cela vise à entamer le redressement de la JIRAMA.

Navalona R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Il n’est que temps que ce matériel arrive, les explications données, justifiant grandement son utilité, d’ailleurs il n’y a pas que la Capitale qui en a besoin, à Toamasina où je réside, les transformateurs sont sans arrêts en surchauffe apparentes, vu le nombre de coupures , plusieurs fois par semaines, entre 18 h et 20 h, la demande en énergie étant plus importante que celle qui est distribuée, obligeant de fait, les gens à acheter des stabilisateurs de tension pour protéger leur matériel, aussi bien électroménager qu’informatique, concernant les poteaux en bois dont tous les quartiers périphériques sont équipés, une bonne partie de ces poteaux sont prêts de tomber ou sont retenus par les câbles électrique, avec le risque permanent de tomber sur les gens…Concernant la production d’eau, ce n’est pas mieux, manque de pression et aussi des coupures incessantes, entre 9 h et 19 h plusieurs jours par semaines, tout étant lié.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.