Extension du Port de Toamasina : Capacité triplée d’ici à 2030

Jacaranda
Le début des travaux d’extension du port de Toamasina sera lancé le 23 avril, selon la SPAT et la JICA.

Environ 2 044,8 milliards Ariary seront alloués au projet d’extension du port de Toamasina. Le lancement officiel des travaux de huit ans, se déroulera le 23 avril. Il s’agit du plus grand projet d’infrastructure mené à Madagascar, depuis le retour de l’indépendance.

 2,7 millions de tonnes ! C’est le poids total des marchandises qui sont passées au port de Toamasina en 2017. Ces flux comprenaient 243 000 containers, d’après le directeur général de la SPAT (Société du port à gestion autonome de Toamasina), Avellin Christian Eddy. « Les trafics augmentent davantage et le port commence à avoir des difficultés à satisfaire la demande. Cette année, on prévoit une croissance des trafics de 7% pour les containers et de 3% les marchandises conventionnelles. Cela dit, il est grand temps de lancer les travaux d’extension du Grand Port. Nous avons initié ce projet depuis presque dix ans. Tout est désormais prêt. La cérémonie de pose de première pierre se fera, lundi prochain, avec le président Hery Rajaonarimampianina. Ce projet d’extension, mené avec les Japonais, s’inscrit dans le cadre du Master Plan de développement du port de Toamasina, ainsi que de la vision à long terme pour le développement du pays », a affirmé le DG de la SPAT, lors d’une conférence de presse, organisée hier à l’Ibis Ankorondrano.

Financements. 639 millions de dollars américains, soit près de 2 044,8 milliards d’Ariary, seront alloués au Projet. Parmi ces fonds, 411 millions de dollars proviennent d’un emprunt concessionnel accordé par la JICA (Agence Japonaise de Coopération Internationale), remboursable sur 40 ans. Le reste, soit près de 228 millions de dollars, sont apportés par la partie malgache. Pour le Japon, ce projet d’extension présente plusieurs intérêts, grâce à la localisation de Madagascar, du point de vue géostratégique. « Ce projet est très rentable, car le Port de Toamasina occupe un rôle majeur, non seulement pour l’économie de Madagascar, mais également pour son potentiel énorme et la place qu’elle pourra occuper dans la région. Le Japon finance quelques projets d’aménagements de ports en Afrique, mais celui du Port de Toamasina figure parmi les plus importants, grâce à ce portefeuille exceptionnel, qui répond essentiellement à l’engagement du Japon au TICAD VI. D’ailleurs, ce projet fait de la JICA, le premier bailleur bilatéral de Madagascar, en termes de financements. Nous avons déjà fait toutes les études, y compris celle concernant l’environnement. Tous les indicateurs sont favorables à la réalisation du projet », a indiqué le représentant résident de la JICA à Madagascar, Murakami Hironobu.

Capacité triplée. 90% des trafics internationaux de marchandises à Madagascar passent par le port de Toamasina. D’après ses promoteurs, le projet d’extension devrait permettre de tripler la capacité du port, d’ici à 2026. Cependant, une partie des réalisations pourra être utilisée, dès l’année 2021 ou 2022. A noter que ce projet prévoit le prolongement et l’approfondissement des quais à containers, la mise en place de 10 ha de terre-plein pour le dépôt de containers et bien évidemment, le prolongement du brise-lames ou digue de protection.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.