Economic Development Board of Madagascar (EDBM) : Un dialogue public-privé dans la région de DIANA

L’ « Economic Development Board of Madagascar » (EDBM) a organisé un dialogue public-privé entre les opérateurs économiques et les représentants des communes rurales à forte potentialité économique dans la région de DIANA du 24 au 26 avril 2018. La rencontre vise à développer le partenariat entre les communes pilotes identifiées par le PRODECID, un projet financé par la GIZ et les membres du secteur privé local. Des maires et des agents de Développement Local issus de neuf communes, à savoir Ambohimena, Andranovondronina, Mangaoko, Marivorahona, Ambolobozobe, Ankarongana, Anketrakabe, Joffreville et Antsalaka, y ont été présents. Du côté du secteur privé, une vingtaine d’opérateurs oeuvrant dans les secteurs de l’hôtellerie, de l’agrobisuness, de la parfumerie, de l’électrification rurale, de la pêche et de la finance ont participé activement à cet événement.

Facteurs de blocage. « D’ores et déjà, le dialogue s’annonce prometteur. Les collectivités locales décentralisées démontrent leur volonté de fournir  des efforts afin de solutionner les facteurs de blocage identifiés par le secteur privé », a déclaré Johary Rajosefa, directeur des Services aux Investisseurs de l’EDBM. En outre, les attentes du secteur public, les engagements et les offres de partenariat du secteur privé ont été évoqués durant ces trois jours de rencontre. En fait, « le dialogue Public-Privé est une composante essentielle du dispositif de l’EDBM en vue d’améliorer le climat des affaires à Madagascar.  Ce dialogue régional constitue ainsi une étape importante dans la mise en place d’un partenariat de confiance et durable entre les acteurs des secteurs public et privé, a expliqué Dina Andriantefinirina, Chargée du Dialogue Public-Privé de l’EDBM.

Recueillis par Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.