Economie des services : Croissance favorisée par la transformation numérique

Jacaranda
Le secteur des services se développe très vite à Madagascar, grâce au développement numérique.

Les technologies digitales ont fortement contribué à l’essor de l’économie des services à Madagascar. La Banque  mondiale soutient l’importance de la transformation numérique pour les pays qui disposent d’avantages comparatifs dans ce secteur d’activité.

 L’investissement dans la transformation numérique peut débloquer un énorme potentiel pour que les économies de services favorisent la croissance et la création d’emplois, selon la Banque  mondiale. « L’industrie des services, y compris via la transformation numérique, constitue une nouvelle source de croissance pour le Moyen-Orient et l’Afrique. Ces régions se sont trop longtemps appuyées sur les dépenses publiques comme principal moteur de croissance », a déclaré Rabah Arezki, économiste auprès de l’institution. Pour transformer la puissance des ondes externes de l’innovation technologique en sources internes de croissance et de création d’emplois, il faut adapter plusieurs domaines clés, y compris ses systèmes Internet et de paiement, son cadre réglementaire, son système d’éducation, sa « capacité d’état tech » et l’architecture de financement pour les  startups, d’après toujours l’économiste Arezki. A Madagascar, les avancées dans ces domaines d’activités ont déjà permis la création de dizaines de milliers d’emplois par des entreprises nouvellement créées, dont la majorité vise le marché international.

Inclusion financière. Parmi différentes filières d’activités dans le secteur des services, la finance figure parmi les plus importantes, en termes d’impacts sur la vie de la population. La semaine dernière, un grand débat sur la contribution des nouvelles technologies à l’amélioration de l’inclusion financière s’est tenue, au siège de la Banque  mondiale. D’après les panélistes, l’inclusion financière a pour but d’améliorer le bien-être individuel. L’accès à des services financiers facilite le quotidien et aide les ménages et les entreprises à anticiper le financement d’objectifs de long terme ou à faire face à des imprévus, ont-ils soutenu. A Madagascar, comme d’autres pays d’Afrique, les technologies numériques contribuent beaucoup à l’amélioration de l’inclusion financière. Dans la GrandeIle, seulement 29% des adultes ont accès aux services financiers formels, d’après une enquête menée en 2016. Grâce à la transformation numérique, ce taux passera à 45% en 2022, selon les objectifs de la Stratégie nationale de l’inclusion financière de Madagascar (SNIM), qui couvre la période 2018-2022.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.