Exécution budgétaire : Un taux d’engagement de 18,3% pour le premier trimestre

Jacaranda

Un atelier de présentation de la revue de l’exécution budgétaire pour le premier trimestre 2018, s’est tenu hier à la salle de conférence de Live Hôtel Andavamamba. Outre, les représentants des Régions, des Districts, des Secrétariats généraux des ministères et Institutions, ainsi que des différents services publics des quatre coins de la Grande-île, les Organisations de la société civile et les organes de contrôle étaient également au rendez-vous. « Cette revue est organisée afin d’assurer la transparence et la redevabilité envers le peuple. Les grandes lignes du rapport indiquent l’ouverture des crédits depuis janvier 2018, le taux de régularisation déjà à 100%, la sortie d’une stratégie et d’un décret concernant la gestion des investissements publics, etc. Le thème de ce jour concerne surtout des investissements publics, la taxe sur la valeur ajoutée et les DTI (Droits et Taxes à l’Importation) », a noté le secrétaire général du Ministère des Finances et du Budget, Falihery Rajaobelina, lors de l’ouverture de l’atelier.

Performance. Sur les 667 indicateurs de performance au niveau des différents ministères et institutions, 304 ont été confirmés comme atteints et 194 non atteints. Pour le reste, les données ne sont pas encore disponibles. Ces chiffres émanent des différents départements ministériels et institutions, d’après le DG du Budget auprès du Ministère des Finances et du Budget, Mialy Lanto Razanajato Razafinimanana. Celui-ci a également cité la situation des recettes et des dépenses pour le premier trimestre. « Les recettes fiscales internes ont atteint 592,2 milliards d’Ariary, soit 102% des prévisions. Pour les recettes douanières, les réalisations totalisent 555,1 milliards Ariary, équivalent à 110% des prévisions. En tout, le taux de réalisation pour les recettes fiscales durant le premier trimestre est à 106%, par rapport aux prévisions. Pour les recettes non fiscales, ce taux a atteint 907%, grâce aux 22,5 milliards Ariary de dividendes. En tout, les recettes non fiscales totalisent 25,4 milliards d’Ariary, pour les trois premiers mois », a-t-il indiqué. En ce qui concerne les dépenses, 258,78 milliards Ariary sont déjà engagés dans les investissements publics, si le crédit prévu pour cette année est de 3274,65 milliards Ariary.

Antsa R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.