Madagascar – JICA : Un don de 27 millions USD pour aménager 10 000 ha



Jacaranda
Le Chef de l’Etat a lancé les travaux de réhabilitation du système d’irrigation du PC23 à Alaotra.

Cela fait déjà trente ans, soit du temps de SOMALAC, que les infrastructures d’irrigation du périmètre PC 23 dans la région d’Alaotra Mangoro ont été réhabilitées. Du coup, presque toutes ces infrastructures sont maintenant vétustes et non fonctionnelles si bien que la moitié du périmètre est souvent sujette à l’inondation à chaque période de crues. Mais un projet de réhabilitation du système d’irrigation de cette vallée du sud-ouest du lac Alaotra, financé par le gouvernement japonais via la JICA, a été lancé vendredi dernier dans la commune rurale d’Ambodirano, district d’Amparafaravola. Il s’agit notamment d’un don d’une valeur de 27 millions USD  en vue d’améliorer l’irrigation et le drainage de 10 000 ha de rizières.

Meilleure production. En outre, les travaux d’aménagement du PC 23 concernent également la réhabilitation des canaux d’irrigation d’une longueur de 60 km et des pistes rurales de 80km, ainsi que des quatre têtes de prises. Près de 5 000 ménages d’exploitants agricoles en bénéficieront. Ces travaux dureront trois ans et seront effectués durant les périodes sèches. En revanche, ce sera assuré par la société Daiho Corporation, a-t-on appris. Dans la même foulée, les responsables de la direction régionale du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage à Alaotra Mangoro ont annoncé que, cette année a été faste pour les riziculteurs d’Alaotra. En effet, ils estiment une production rizicole de 520 000 tonnes pour cette campagne 2017-2018. Ce sera la meilleure production réalisée depuis 15 ans, selon leurs dires. Raison de l’organisation du « Santa-bary » national par le ministère de tutelle et la région à Alaotra. Et ils ont fait savoir que ces résultats ont été obtenus grâce  aux conditions climatiques favorables et aux différents appuis et actions menés par l’Etat à travers le Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage (MPAE). On peut citer entre autres, la réhabilitation des infrastructures hydro-agricoles effectuée dans le périmètre d’Anony, d’ Imamba et d’Ivakaka, la fourniture d’ intrants et la disponibilité des semences de qualité grâce à la mise en place des banques communautaires de semence. Les différentes formations telle que la technique PAPRiz, prodiguées par les techniciens du ministère aux exploitants agricoles, ne sont pas en reste.

5,7 milliards Ar. Par ailleurs, Alaotra Mangoro fait partie des quatre régions d’intervention du projet PAPAM (Projet d’Amélioration de la Productivité à Madagascar), financé par l’Agence Française de Développement à hauteur de sept millions d’Euros pour une durée de quatre ans. Lancé officiellement à Antsirabe en avril 2017, ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un modèle d’agriculture agro-écologique dans le but de renforcer la capacité des exploitants agricoles, à développer la production agricole et leurs revenus tout en intégrant les opportunités liées à l’agro-écologie. Le lancement de ce projet a ainsi permis la création du Fonds de Développement Agricole pour Alaotra Mangoro, moyennant un budget de plus de 5,7 milliards Ar. Ce sera la 15e antenne régionale mise en place dans tout Madagascar. Son opérationnalisation vise à assurer l’accès des producteurs aux services agricoles de qualité. « La mise en œuvre de ces deux projets contribue à la réalisation de la vision « Fisandratana » 2030, en particulier l’atteinte des objectifs de l’autosuffisance en riz en 2020 », a soulevé le président Hery Rajaonarimampianina lors de cette cérémonie de « Santa-bary » national. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a offert  5 000 coquelets, 10 charrues et 10 motoculteurs aux différentes associations d’éleveurs et d’agriculteurs locaux, ainsi que deux zébus à cette occasion.

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.