Commerce et consommation : Mission accomplie pour Chabani Nourdine



Jacaranda
Passation des services, hier entre Chabani Nourdine et Yvette Sylla.

Un bilan positif. C’est ainsi que l’on peut résumer les 10 mois de mandat de l’ancien ministre du Commerce et de la Consommation, Chabani Nourdine.

Faut-il en effet rappeler qu’après avoir été ministre de l’Industrie et  du Développement du Secteur Privé, Chabani Nourdinbe a été nommé  ministre du Commerce et de la Consommation, en fin août 2017.

Mesures drastiques. Une période particulièrement dure, puisque le kilo du riz atteignait alors les 2 300 ariary et même plus.  Une situation qui a amené le ministère à prendre des mesures  drastiques comme l’importation massive de riz, et  une organisation rationnelle de la distribution de ce PPN, par le biais d’un partenariat avec les importateurs, les grossistes et les détaillants, notamment au niveau du marché d’Anosibe. Des mesures qui ont permis de stabiliser, au premier temps les prix du riz. Par la suite la situation a été totalement maîtrisée et actuellement, en cette période de récolte, les prix  connaissent une baisse sensible. « Nous avons tout fait, pour maîtriser les prix du riz, car c’est une denrée essentielle pour les Malgaches » a déclaré, hier le ministre Chabani Nourdine lors de la passation des services avec la ministre du Commerce et de la Consommation entrante, Yvette Sylla, qui prend donc fonction à un moment favorable, puisque actuellement, les prix du kilo du riz descendent jusqu’à 1 600 ariary.

Exportations.  Outre le dossier riz, l’équipe sortante a également pris les dispositions qui s’imposent, pour le commerce intérieur dans son ensemble. En matière de consommation plus particulièrement, les mesures de contrôle de la qualité des produits de consommation courantes ont été prises et les destructions de marchandises périmées se sont multipliées. Mais le commerce extérieur n’était pas en reste, puisque ce département affiche également un bilan positif. En effet, ces derniers temps, la balance commerciale avec l’Union européenne a été positive pour Madagascar, avec une exportation qui totalise 1,6 milliards d’euros en 2017. Les actions d’appui aux exportateurs réalisées par le ministère et sur financement des bailleurs de fonds a été pour beaucoup dans ce succès. Un succès sur toute la ligne dont va hériter la nouvelle ministre Yvette Sylla. « Nous allons continuer les actions déjà entreprises, et nous veillerons notamment à la maîtrise des prix des PPN » a-t-elle déclaré, lors de la passation des services.

R.Edmond.


Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. La continuité de travail devra instauré pour le bon! C’est aussi un appel de conscience pour les autres ministères

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.