Banque mondiale : Un financement additionnel de 40 millions USD pour le secteur énergie



Jacaranda

40 millions USD. Tel est le financement additionnel accordé par la Banque mondiale pour le projet PAGOSE (Projet d’Amélioration de la Gouvernance et des Opérations dans le Secteur de l’Electricité). Ce crédit de l’Association internationale de développement (IDA) renforce les objectifs de ce projet visant à améliorer la gouvernance et le fonctionnement du secteur de l’énergie à Madagascar.

« Bien que Madagascar ait réalisé ces derniers mois des progrès encourageants pour accroître la performance dans le secteur de l’électricité, des efforts doivent être consolidés et intensifiés pour améliorer la performance financière et opérationnelle de la JIRAMA et la transition vers les énergies renouvelables », a déclaré Coralie Gevers, responsable des opérations pour Madagascar.

 Assistance technique. Et elle a rajouté que le gouvernement a montré son engagement à transformer le service public d’électricité. « Nous sommes également déterminés à l’accompagner dans cette lancée. Ce projet est un élément essentiel de l’engagement à long terme de la Banque mondiale pour relever de manière holistique les défis du secteur de l’énergie à Madagascar », a-t-elle enchaîné. Cet appui additionnel soutiendra davantage la performance du secteur énergie du pays en fournissant une assistance technique supplémentaire pour assurer la mise en œuvre complète du plan d’amélioration des performances de la JIRAMA préparé en 2016. Il s’agit notamment de la restructuration organisationnelle de cette société étatique.

Renforcer les réseaux. Ce projet financera également la modernisation du centre de dispatching et des systèmes d’automatisation de réseau de la JIRAMA ainsi que la réhabilitation et le renforcement des réseaux de distribution. L’objectif est d’améliorer la qualité de l’approvisionnement en électricité et permettre l’intégration de la production variable d’énergie renouvelable. Ces investissements permettront à la JIRAMA de renforcer les réseaux de transport et de distribution, afin de réduire non seulement les pertes techniques, mais aussi de soutenir la mise en œuvre de la stratégie nationale d’électrification par la densification du réseau pour augmenter le taux d’accès à l’électricité dans le pays. En outre, des études préparatoires et une assistance technique seront fournies pour le développement de projets prioritaires de petites centrales hydroélectriques afin de réduire les coûts de production.

Recueillis par Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.