Energie solaire : Une centrale photovoltaïque de 20 MW inaugurée à Ambatolampy



Jacaranda
: L’une des plus grandes centrales solaires dans l’Océan Indien et en Afrique Subsaharienne se trouve à Ambohipihaonana.

Hery Rajaonarimampianina avance pas à pas dans la réalisation de sa vision Fisandratana 2030, avec la concrétisation des projets d’infrastructures structurantes.

Un grand pas de franchi dans la transition énergétique. Le président de la République, Hery Rajaonarimampianina a remis samedi dernier, à la population, la centrale photovoltaïque d’Ambohimpihaonana, dans le District d’Ambatolampy.

50 000 foyers. Une prouesse technologique qui vaudra son pesant d’or dans le développement des infrastructures énergétiques. D’une puissance de 20 MW, la centrale solaire d’Ambohimpihaonana est la plus grande du genre, dans l’Océan Indien et l’une des plus importantes en Afrique Subsaharienne.  La centrale couvrira les besoins énergétiques  d’Antsirabe pour 30% de sa capacité  et ceux d’Antananarivo, Itasy et Moramanga, pour les 70% de sa capacité. La centrale qui s’étend sur une superficie de 33 ha avec un total de 73 000 panneaux solaires, permettra à environ 50 000 foyers à bénéficier de courant électrique. « A travers une telle réalisation, nous éprouvons tous une fierté légitime, d’autant que ce genre d’infrastructure est appelée à se multiplier dans tout le pays », a déclaré le Chef de l’Etat. Une manière de dire que ce genre d’infrastructures traduit la volonté des dirigeants d’apporter des solutions durables, solides et de qualité pour le pays, et pour les générations à venir. « C’est une des images concrètes de la vision Fisandratana. C’est dans cet esprit, animé par la même détermination, que j’entends œuvrer, aux côtés du peuple, pour son mieux-être, et pour la patrie », a-t-il indiqué.

Du concret. Abordant la situation actuelle de la Jirama, Hery Rajaonarimampianina de  rappeler que, si le coût de production de 1 KWh est de 1 000 ariary, la Jirama le vend actuellement à 640 ariary, soit une perte de 360 ariary par KWh. Obligeant ainsi l’Etat à subventionner la Jirama au profit de seulement 15% des Malgaches qui ont accès à l’électricité. Une situation jugée « injuste » pour le Président et à laquelle, il faut trouver des solutions. Comme cette mise en place d’une centrale photovoltaïque d’Ambohimpihaonana qui va ramener le coût de production à 480 ariary le KWh. Du concret, en somme pour la transition énergétique «Nous sommes désormais en plein dans la transition énergétique, bien loin par rapport aux projets annoncés de façon tonitruante par d’autres. Nous sommes dans le concret, nous avons déjà avancé et nous poursuivrons ». La construction de centrales solaires va s’étendre car elles répondent aux questions cruciales que sont le coût de production, l’amélioration de l’accès de la population à l’électricité, et la protection de l’environnement », a déclaré le Chef de l’Etat. Avec un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 25 ans entre la JIRAMA et la société Green Yellow, la nouvelle centrale solaire répondra aux besoins croissants des zones industrielles et des privés, tout en garantissant l’accès à une source d’énergie propre, compétitive et dont la mise en place est rapide.

Hery Rajaonarimampianina a profité de cette occasion pour annoncer d’autres projets énergétiques comme la  construction du barrage hydroélectrique de Farahantsana, à Mahitsy, ou encore les projets Sahofika, Ranomafana, Antetezambato. Ainsi que ceux de 45 localités, à travers tout le pays, qui seront pourvues de centrales électriques hybrides (thermique et solaire). D’autres inaugurations sur fonds de campagne s’annoncent dans les prochaines semaines.

R.Edmond.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. C’est un bon projet pour fournir de l’électricité aux personnes qui n’ont pas d’électricité; c’est bien

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.