Autoroute du chocolat : Des groupes de touristes internationaux seront à Madagascar



Jacaranda
Ce sont les organisateurs de l’Autoroute du chocolat à Madagascar.

Il s’agit d’un voyage solidaire et touristique dont le circuit est tracé par cette diaspora solidaire malgache  résidant en France.

L’Association ASA SOA France-Madagascar en partenariat avec « Allo Applications », le « Trano Kolotoraly Malagasy Andafy », la mairie de Meudon et l’association « Echanges Solidarité de la RATP » organisent l’autoroute du chocolat à Madagascar en octobre prochain. Il s’agit d’un voyage solidaire et touristique dont le circuit est tracé par cette diaspora solidaire malgache résidant en France. « Des groupes de touristes internationaux issus de différentes nationalités dont entre autres, malgache , française et belge se sont déjà inscrits pour pouvoir y participer. Nous allons partir à Paris le 25 octobre 2018 et le retour depuis Nosy-Be est prévu le 13 novembre 2018 », a annoncé Henri Iharinirina Randrianarivony, coordinateur du projet, qui est de passage dans la Grande  Ile pour assurer l’organisation de cet événement de grande envergure.

Délocalisation du centre SOAMADA. Ainsi, « une fois arrivés à Madagascar, ces groupes de touristes internationaux vont  visiter le centre de formation SOAMADA qui a été mise en place à Nanisana par l’association ASA SOA France –Madagascar avec ses partenaires dans le dessein  de former des jeunes dans les domaines de l’informatique et de la maintenance des appareils utilisés pour la production des énergies renouvelables, notamment les plaques solaires photovoltaïques », a-t-il évoqué. Notons que ce centre vise à former près de 1 500 jeunes non qualifiés et en quête d’emploi. Ensuite, « nous allons faire un saut à Ihazolava Ambatolampy où est implanté la plus grande centrale solaire photovoltaïque au niveau de l’Océan indien et de l’Afrique subsaharienne fournissant une puissance de 20 Mégawatts et qui a été inaugurée tout récemment », a-t-il poursuivi. Après Ambatolampy, les touristes solidaires vont découvrir Maevatanana qui est un site favorable au développement de l’énergie solaire. Une délocalisation du  centre de formation SOAMADA y est également en vue.

Traçabilité. Et la visite d’Antsohihy, la ville natale du Président de la première République Philibert Tsiranana fait partie du circuit touristique. Ensuite, « nous allons découvrir la traçabilité de la fabrication de chocolat, depuis la plantation de cacaoyers jusqu’à l’usine de production appartenant à la Chocolaterie Robert à Ambanja. Il y aura des échanges de tablettes de chocolat en tablettes numériques. Et le circuit sera bouclé par la visite de l’île aux Parfums, qui est l’une des destinations les plus prisées par les touristes », a raconté Henri Iharinirina Randrianarivony. Il faut savoir que les promoteurs de ce projet écotouristique organisent tous les ans cet événement à Madagascar et s’engagent entre temps à contribuer volontairement au développement socio-économique du pays. A titre d’illustration, des cartables solaires équipés d’un port USB pour charger des smartphones ont été distribués aux élèves dans la commune d’Ambatomena.

Par ailleurs, ils ont organisé la fête de la diaspora solidaire en mai dernier à Meudon. « On y a fait une conférence sur le tourisme solidaire en rapport avec le projet Autoroute du chocolat à Madagascar. Des stands y ont été érigés afin de promouvoir les produits artisanaux et les valeurs culturelles de la Grande  Ile. La valorisation du chocolat de Madagascar qui a une renommée internationale, n’est pas en reste. C’était un grand succès », a-t-il conclu.

Navalona R.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. · Edit

    IL faut fouiller leurs valises en rentrant chez eux

  2. Les touristes sont maintenant de retour car il fait confiance au autorité et a la qualité des services fournis pars les responsables.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.