E-commerce : Madagascar classé parmi les 20 derniers pays dans le monde



Jacaranda

Madagascar est vraiment en retard en matière de développement du commerce électronique. « Il est classé parmi les 20 derniers pays dans le monde, selon le rapport de la CNUCED (Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement) », a fait savoir Paul Baker, un expert de la CNUCED lors d’une conférence sur l’évaluation de l’état de préparation de la Grande Ile à l’e-commerce hier. La conférence est organisée par le ministère du Commerce avec le comité de Pilotage pour le Développement du Commerce Electronique, la CNUCED et la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo.

Feuille de route. Sept nations dans les Pays les Moins Avancés (PMA) ont été déjà évalués depuis 2016. « L’évaluation de cet organisme des Nations Unies aide Madagascar à connaître sa position à ce sujet afin qu’il puisse mieux participer et bénéficier de l’e-commerce », a-t-il poursuivi. Le processus d’évaluation est axé sur sept domaines, dont entre autres, le cadre juridique et réglementaire, les infrastructures et services afférents aux TIC, le système de paiement et la logistique. Une feuille de route sera ensuite établie par toutes les parties prenantes issues du secteur public et du secteur privé après avoir identifié les difficultés liées au développement du commerce électronique dans le pays.

Opportunité. Notons que la loi sur le commerce électronique a été déjà adoptée. « Mais on attend encore son décret d’application. Et même si l’e-commerce est un secteur dynamique, la sécurité du paiement électronique ainsi que le système de sécurisation des transactions pose encore problème. La loi sur la protection et la garantie des consommateurs doit être ainsi renforcée. En outre, il y a une connectivité dans les grandes villes à Madagascar. Cependant, il faut revoir la facilitation de l’accès de la population à la connexion. En fait, l’e-commerce constitue une grande opportunité pour nous sutout pour le développement du commerce intérieur »,  a expliqué Gil Razafintsalama de la CCIA.

Navalona R.


Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Je crois que nous allons continuer à aller de l’avant, car le gouvernement essaie de faire avancer Madagascar

  2. On a encore beaucoup d’opportunité pour monter ce rang. Il suffit de mener un grand projet à long termes et un dirigeant compétant qui a déjà connu la route vers le succès

  3. la crise nous a toujours entraîné dans la misère hors notre économie est maintenant en hausse durant c’est quatre ans de hery rajaonarimampianina au pouvoir malgré notre retard

  4. Ok!!on est d’accord avec vous aujourd’hui, mais demain, on va vous assurez que Madagascar va avancer grâce à la bonne projet du président Hery « Fisandratana 2030 » et on à bien confiance à lui

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.