Région Androy : Une production de 300 tonnes de farine de manioc par an



Jacaranda
Ce sont de la farine de manioc et des aliments produits à base de ce GARI, exposés lors de la Journée Nationale de la Nutrition à Antsirabe.

Le projet AROPA (Appui au Renforcement des Organisations Professionnelles et aux services Agricoles), financé par le FIDA (Fonds International de Développement Agricole) et sous tutelle du  ministère chargé de l’Agriculture et de l’Elevage, travaille en collaboration avec le PAM (Programme Alimentaire Mondial), pour ce faire.

Androy est réputé comme une des régions productrices de manioc sur le territoire nationale. Ce produit agricole constitue d’ailleurs la principale denrée alimentaire de la population dans cette partie sud de Madagascar, notamment durant les périodes sèches. Afin de contribuer à la lutte contre la sécurité alimentaire, le projet AROPA (Appui au Renforcement des Organisations Professionnelles et aux services Agricoles), financé par le FIDA (Fonds International de Développement Agricole) et sous tutelle du  ministère chargé de l’Agriculture et de l’Elevage, a travaillé en collaboration avec le PAM (Programme Alimentaire Mondial). L’objectif est de mener un projet de transformation de manioc en GARI ou farine de manioc dans la région d’Androy. Une production de 300 tonnes de farine de manioc par an est ainsi prévue dans le cadre de ce projet.

Surplus de production. C’est ce qu’on a appris lors de la célébration de la 14e édition de la Journée Nationale de la Nutrition(JNN), organisée tout récemment par l’Office Nationale de la Nutrition à Antsirabe dans la région Vakinankaratra. Le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a participé à cet évènement à travers sa direction régionale et le projet AROPA. Il faut savoir que ce sera le surplus de production de  manioc qui sera transformé afin d’obtenir une farine que l’on peut conserver plus longtemps. En effet, la farine de manioc peut être conservable pendant plus de deux ans contrairement au manioc qui ne peut plus être comestible au-delà de deux à trois mois de conservation, a-t-on appris. En outre, la farine de manioc est un aliment très énergétique et  riche en fécule, étant donné que ce produit renferme 75 % d’amidon et de sucres. On peut également l’associer à d’autres aliments pour en faire des repas nutritifs. Des séances de démonstration d’art culinaire ont été déjà organisées par l’ONN dans le cadre de cette Journée Nationale de la Nutrition. Notons que le projet AROPA et le PAM s’engagent à produire cette farine de manioc qui sera destinée à l’alimentation de la population, ainsi que des écoliers dans leurs cantines scolaires à Androy.

Des unités de transformation. Par ailleurs, ce projet contribue à l’amélioration des revenus des exploitants agricoles familiaux, grâce à la commercialisation de la farine de manioc. En effet, le kilo de ce produit se vend à 4 000 Ariary sur le marché local.  Toujours dans le cadre de ce projet de transformation du manioc en GARI, le projet AROPA appuie à la constitution des coopératives des exploitants agricoles familiaux, tout en assurant la formation et le renforcement de capacité des membres en matière de gestion des coopératives. En outre, le projet finance la construction des unités de transformation de manioc. Actuellement, trois unités de transformation sont mises en place et opérationnelles dans les communes rurales de Beraketa, d’Andalatanosy et d’Amboasary Sud. Il faut savoir que plus de 200 ménages ruraux bénéficient jusqu’à présent de ce projet. Celui-ci cible encore 1 500 autres ménages ruraux répartis dans quinze communes supplémentaires dans les régions d’Androy et d’Anosy. Il envisage entre temps de construire quinze nouvelles unités de transformation de manioc en GARI.  Et tout cela, dans le but de contribuer à la malnutrition et l’insécurité alimentaire dans le grand Sud de Madagascar.

Navalona R.


Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. une collaboration entre L’Etat et le secteur privé pour le développement économique du pays et voilà des bonnes résultats. Les gens ont bénéficié en premier

  2. pour le développement de Madagascar notre gouvernement ne cesse de trouver des projets

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.