Vitesse de connexion Internet : Madagascar à la 22e place mondiale du haut débit



Jacaranda
Telma, un opérateur de renommée à Madagascar.

Madagascar a gagné plus de 67 places en un an dans le classement mondial de la vitesse de l’internet haut débit.

 L’opérateur Câble a sorti son  verdict. Dans une étude publiée récemment menée par M-Lab, la vitesse de l’internet haut débit serait de deux fois et supérieure à Madagascar, comparée à la moyenne mondiale.

La plus rapide. Cette étude, précisons-le, compare la vitesse internet haut débit dans 200 pays grâce à plus de 163 millions de tests pratiqués sur 12 mois. Classée à la 22e place, la Grande île se paie même le luxe de devancer la France classée au 23e rang mondial. Aujourd’hui Madagascar est la nation africaine bénéficiant de la connexion internet haut débit la plus rapide. Un résultat exceptionnel  attribué à la connexion de Madagascar à l’East Africa, Submarin System (EASSy) un câble sous-marin de plus de 10 000 km reliant par la fibre optique, le Soudan à l’Afrique du Sud. Cette infrastructure de pointe a pu transiter par la Grande Ile grâce à la participation du groupe Axian au consortium EASSy dès 2010. Le câble sous-marin Eassy, est actuellement le plus performant en Afrique de l’Est en termes de capacité.

Leader. A cette connexion à l’Eassy s’ajoutent les investissements de plus de 20 millions de dollars opérés par Telma Madagascar, une entreprise Axian. Leader dans le secteur des télécommunications à Madagascar, Telma a mis en place un « backbone » permettant une diffusion fiable et efficace de l’internet haut débit dans plus de 900 communes malgaches. Actuellement, Telma est engagé dans la construction du nouveau câble régional METISS permettant de relier dès la fin de l’année 2018, La Réunion, Maurice, et l’Afrique du Sud.

L’Union Européenne qui finance en partie le projet, a récompensé l’implication du premier opérateur malgache en le nommant à la présidence du consortium portant ce projet d’infrastructure. Au total ce projet d’amélioration de la connectivité numérique régionale a nécessité plus de 75 millions USD et implique huit  opérateurs télécoms de la région.

Backbone et 4 G. Une belle performance, en somme pour Telma qui a également à son actif, l’installation du Backbone national en fibre optique qui s’étend actuellement sur plus de 5 000 km, et est organisée en quatre  boucles sécurisées à travers le pays. L’ensemble des opérateurs de télécommunications présents à Madagascar a signé en 2016, un contrat d’achat de capacité avec Telma Madagascar et est désormais raccordé. Ces opérateurs peuvent ainsi déployer la 4G, comme Telma Mobile qui a doublé le nombre de ses sites 4G en 2016 pour le porter à 200. La 4G est désormais accessible dans plus de soixante localités à Madagascar. Au total près de 3,5 millions de personnes ont été impactées directement par le projet, notamment grâce aux retombées sur les entreprises et sur des secteurs économiques, tels que le tourisme ou l’agro-business. La capitale Antananarivo, profite quant à elle, d’une architecture réseau de plus de 100 km entièrement redondée avec 4 Boucles en Fibre Optique. Son maillage complet dessert 100% des zones économiques et administratives.

Telma Madagascar s’est très rapidement positionné comme un acteur majeur dans l’amélioration des infrastructures de la télécommunication à Madagascar, mais aussi dans la région Océan Indien. Aujourd’hui, l’entreprise du groupe Axian est engagée dans la réalisation d’un câble sous-marin, Fly-Lion 3, qui reliera les Comores, Mayotte et Madagascar.

R.Edmond.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.