Rapport de l’UE sur Madagascar :Bilan positif entaché par un manque de continuité de l’Administration



Jacaranda
Antonio Sanchez-Benedito quitte Madagascar après 4 ans de service en tant que chef de délégation de l’Union européenne.

Une sorte de retour à la case départ ! C’est l’effet du manque de continuité du Gouvernement à Madagascar, qui constitue un handicap dans le processus de développement, selon Antonio Sanchez-Benedito. Ce représentant résident de l’Union européenne a présenté un bilan positif pour les quatre dernières années, il a également soulevé le problème de changements incessants au sein du Gouvernement. « A la sortie de la longue crise de 2009, Madagascar n’avait pas encore la reconnaissance internationale. Nos aides étaient suspendues. Des efforts ont été entrepris. Il a fallu remettre en ordre le modèle de coopération. Dans ce cadre, nous nous sommes efforcés d’aligner nos interventions sur les axes du PND (Plan national de Développement). L’accord de coopération bilatérale a été signé en novembre 2015. Depuis, plusieurs programmes ont été achevés et ont affiché de très bons résultats. Cependant, nous avons remarqué le problème lié au manque de continuité du Gouvernement. Depuis les 4 ans où je suis ici, seul le président est resté à sa place. Nous avons compté 4 Premiers ministres, 4 ministres des Affaires étrangères, 5 ministres de l’Energie, 3 ministres des Finances et du Budget … Et à chaque changement, on a l’impression de repartir à zéro », a expliqué le représentant de l’Union européenne, lors de sa rencontre avec les médias, hier.

Départ. Cette rencontre a d’ailleurs été une rencontre officieuse d’au revoir. En effet, Antonio Sanchez-Benedito quittera Madagascar et sera affecté au poste de chef de délégation de l’Union européenne au Mozambique. D’après ses dires, le nouveau chef de délégation pour Madagascar sera Giovanni Di Girolamo, actuel chargé d’Affaires de l’Union  européenne à Panama. En attendant l’arrivée de ce nouveau représentant résident, l’intérim sera assuré par Lothar Jaschke, chef de section politique de la délégation de l’UE à Madagascar, d’après les informations fournies hier. A noter que l’Union européenne figure parmi les principaux partenaires de développement de Madagascar. Ses appuis se font sous forme de dons non remboursables et ses principales zones d’intervention dans la Grande Ile se situent au nord, au centre et au sud du pays.

Antsa R.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Bilan positif👻: infrastructures routières ; sanitaires ; éducatives ….😕

  2. Malgré ces aides de l’UE, plus celles octroyées par le Japon, la Chine… l’UA et j’en passe des meilleurs, Madagascar figure toujours parmi les pays les plus pauvres du monde.!
    Cherchez l’erreur.!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.