Commune Toliara- Base Resources Des investissements sociaux de 50 millions d’Ariary



Jacaranda
Légende : Le ministre des Mines, Henry Rabary-Njaka rencontrant la population affectée par le projet à Ranobe.
Légende : Le ministre des Mines, Henry Rabary-Njaka rencontrant la population affectée par le projet à Ranobe.

« Le secteur minier constitue un des moteurs de croissance du pays inscrits dans la vision « Fisandratana  2030 ». Le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka l’a évoqué tout récemment lors de la visite des communes touchées par le projet de Toliara Sands ou projet d’exploitation d’ilménite et de zircon, notamment Tsianisiha et Ankilimanilika, dans le district de Toliara II, région Atsimo-Andrefana. Il y a été accompagné par quelques membres du gouvernement et des élus locaux. De nombreuses retombées économiques positives pourront être tirées de ce projet qualifié de « grande mine » à l’instar du projet Ambatovy et du projet QMM. Il s’agit entre autres, des revenus versés à l’Etat au titre d’impôts, taxes et redevances ainsi que de ristournes qui sont estimés entre 600 et 900 millions USD pendant 20 ans. La création de 1 500 emplois directs sur le long terme, n’est pas en reste. Mais pour commencer, une convention de partenariat vient d’être signée entre la compagnie minière australienne Base Resources et la commune urbaine de Toliara. Des investissements sociaux portant une valeur de 50 millions d’Ariary seront ainsi réalisés.

Fonds fudiciaire. Et parmi les avantages directs reçus par la population locale issue des communes affectées par le projet, on peut citer, entre autres, la distribution de semences aux 90 000 paysans, la construction et la rénovation des infrastructures de base, l’éducation environnementale des élèves issus des écoles primaires et secondaires publiques. En outre, le ministre de tutelle l’a rencontré en vue d’écouter ses doléances et ses attentes. Les représentants de cette population touchée par ce projet ont exprimé leur confiance que cela va contribuer au développement socio-économique de sa localité. Et à part le versement de ces impôts et redevances à l’Etat, un fonds fudiciaire sera créé afin de financer divers projets sociaux tels que les activités génératrices de revenu et les projets d’amélioration du système scolaire. « Tout opérateur minier doit se conformer à la loi en vigueur tout en respectant les normes environnementales et les engagements sociaux afin d’éviter les conflits sociaux », a réitéré le ministre des Mines et du Pétrole, Henry Rabary-Njaka. Par ailleurs, il a rencontré les opérateurs et les exploitants de saphir à Ilakaka. L’objectif consiste à identifier les lacunes sur la mise en œuvre d’une stratégie de formalisation des acteurs et la sécurisation des activités extractives.

Recueillis par Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.